Une fromagerie dans le sous-sol de l’église d’Yamachiche?

Par Audrey Leblanc
Une fromagerie dans le sous-sol de l’église d’Yamachiche?
Le maire d'Yamachiche, Paul Carbonneau. (Photo : - Audrey Leblanc)

YAMACHICHE. La Municipalité d’Yamachiche entame une année de grands chantiers. Plusieurs projets d’envergure sont sur la table, dont un projet domiciliaire de plus de 80 terrains. Le conseil municipal évaluera également en cours d’année la possibilité d’acheter l’église et le presbytère. Une fromagerie pourrait s’installer dans le sous-sol de l’église.

Mais avant toute chose, la Municipalité investira pour ajouter un maillon à son système de traitement des eaux usées, projet nécessaire à la réalisation du développement domiciliaire.

« On va construire une bâtisse à la fin de nos étangs aérés pour traiter l’eau usée, indique le maire d’Yamachiche, Paul Carbonneau. C’est une exigence qu’on a du ministère de l’Environnement. On est saturé présentement, alors on doit avoir cette nouvelle installation pour continuer de se développer. »

Une fois ce dossier réglé, la Municipalité pourra aller de l’avant avec son développement domiciliaire comprenant 85 terrains, dont plusieurs multilogements et une garderie. Ce nouveau développement prendra place au bout de la rue Milette. Il y aura des maisons unifamiliales et des immeubles à logements.

« On espère être en mesure de vendre les terrains au début de l’année 2024, soutient le maire. C’est un projet qui nous tient à coeur parce qu’on sait qu’il manque beaucoup de logements. »

Changement de vocation pour l’église et le presbytère

Depuis plusieurs mois, une étude est en cours afin de connaître l’état de santé de l’église et du presbytère d’Yamachiche. C’est que le conseil municipal songe à acquérir ces bâtiments pour les redonner à la communauté.

« On est en discussions pour acquérir l’église et le presbytère, confirme le maire. Tout cela est conditionnel à plusieurs études, qui sont en cours, et dont on devrait avoir les résultats prochainement. Pour que ça puisse se faire, on doit avoir l’accord des citoyens et s’assurer que les bâtiments sont bien solides et en bonne santé. On ne veut pas acheter un éléphant blanc. »

Il n’y a rien de coulé dans le béton pour le moment, mais le scénario envisagé est le suivant : des chambres seraient aménagées à l’intérieur du presbytère et on y retrouverait une boutique de produits locaux. Le sous-sol de l’église accueillerait quant à lui une fromagerie. Les organismes présents actuellement dans le sous-sol se retrouveraient un étage plus haut. Un espace pour le culte serait conservé dans l’église.

« Comme on ne veut pas nuire au gîte Yamachiche P.Q. qui est en face, ce serait cette même personne qui ferait la gestion des chambres au presbytère, mentionne M. Carbonneau. Ce serait un complément à l’entreprise qui existe déjà. Ils ont beaucoup de demandes et sont souvent complets. »

Pour ce qui est de l’église, le projet de fromagerie serait piloté par des producteurs laitiers de la municipalité. Il est encore trop tôt pour dévoiler tous les détails du projet, mais le maire Carbonneau est confiant de voir le tout se concrétiser.

« Il y a de moins en moins de gens qui se rendent à l’église pour la messe. Comme les besoins sont moins grands, on aimerait redonner ces bâtiments à la communauté, tout en conservant un espace pour le culte, explique-t-il. On pense que ce sont de beaux projets. Reste maintenant à connaître les résultats de l’étude commandée. Pour l’instant, ça semble favorable. Ensuite, on verra si la communauté embarque avec nous. »

Des rencontres citoyennes se tiendront en cours d’année afin de prendre le pouls de la population dans ce dossier.

De nouveaux terrains de soccer

De plus, la Municipalité complètera en 2023 le déménagement de ses terrains de soccer. « On a commencé l’an dernier et on va conclure ça cette année. C’est un projet de plus d’un million de dollars, mentionne M. Carbonneau. Ils seront situés près du BMR. On va faire construire sur place des installations sanitaires et un petit garage pour ranger le matériel et les équipements. »

Si tout se déroule comme prévu, les terrains seront accessibles et fonctionnels en 2024. Rappelons que les anciens terrains de soccer, qui étaient situés dans le parc industriel, ont été vendus.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires