Une exposition riche en histoire à Saint-Barnabé

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Une exposition riche en histoire à Saint-Barnabé
Tous les élèves ayant participé au projet étaient réunis au Parc du Sacré-Coeur, mardi. (Photo : L'Écho - Daniel Birru)

ÉDUCATION. Les élèves de l’École Notre-Dame-de-la-Joie ont présenté mardi le résultat d’un projet sur lequel ils ont travaillé ardemment tout au long de l’année scolaire, et qui a une importance particulière pour eux.

C’est au Parc du Sacré-Cœur, à Saint-Barnabé, qu’est née officiellement l’exposition Histoire de mon village, dans laquelle les élèves avaient pour mission de mettre de l’avant la beauté de leur village. Le parc, où étaient réunis une cinquantaine d’invités et de participants, sera désormais parsemé de photos et de tableaux représentatif. Historique, moments forts, souvenirs, thématiques : voilà ce que les résidents de Saint-Barnabé pourront prendre le temps d’admirer au cœur de leur village, et ce sur une base permanente.

Le projet a été réalisé dans le cadre du programme Une école accueille un artiste. En l’occurrence, c’est l’artiste Denis Massé, membre du groupe les Tireux d’Roches, qui a accompagné les jeunes dans cette aventure. Il les a amenés à réaliser un grand projet culturel en créant une exposition audio et photo sur l’histoire de leur village, le tout dans une approche de rassemblement de la communauté et de création de liens entre les générations.

Pour M. Massé, il s’agissait d’une expérience très enrichissante. « J’ai vraiment fait un travail commun avec les enfants. On se donne plusieurs idées : qu’est-ce qu’on va faire comme projet, quel genre de photos on voudrait avoir. Je fais juste les accompagner là-dedans. On a monté un studio de radio dans l’école, ce qui était super le fun. Ça me permet de concrétiser tout ça, aux yeux des enfants. »

Denis Massé a pris le temps de rassembler différents éléments dont les jeunes avaient besoin pour mettre sur pied leur travail. Ils ont aussi mis en œuvre un volet audio, en érigeant un studio de radio à l’école, où certains membres de l’école ont fait une recherche sur un sujet en particulier, pour ensuite en faire une baladodiffusion. Les 10 panneaux d’interprétation qui sont au cœur du parc sont d’ailleurs reliés par code QR à ces capsules radiophoniques.

Les 10 thématiques qui font l’objet d’un panneau sont les suivantes : Les Fameux de Saint-Barnabé, l’exposition agricole, les incendies, les commerces, le vieux cimetière et la grippe espagnole, l’épicerie Diamond, le feu de l’église, le bureau de poste, les écoles de rang, et le couvent.

« À Saint-Barnabé, on est simplement une petite équipe de trois, avec moi comme directrice à temps partiel, » commente Nancy Johnson, qui s’occupe aussi de trois autres écoles dans Maskinongé. « C’est tous ces liens soudés, les enseignants, les parents qui se sont impliqués dans le projet, c’est vraiment quelque chose de communautaire, et je trouve ça merveilleux, » relate-t-elle.

« Un projet réalisé à la perfection »

Pour sa part, Marie-Berthe Gélinas Héroux, une octogénaire qui vit depuis son enfance à Saint-Barnabé, se réjouit de tout ce qu’un projet comme celui-là va amener à ceux qui y ont participé. Au-delà des leçons d’écriture et de mathématiques, dont les jeunes sont habitués sur les bancs d’école, elle soutient qu’ils vont grandement en apprendre sur le respect, l’inclusion et le savoir-vivre. « Je trouve ça merveilleux pour la paroisse. On a ici une école modèle, aux yeux de la communauté, des enseignantes d’un dévouement exceptionnel. C’est énormément inspirant pour les jeunes, et éventuellement pour la société. »

Le maire de Saint-Barnabé, Guillaume Laverdière, abonde dans le même sens. « Il s’agit d’un projet extraordinaire, réalisé à la perfection par les élèves, les enseignants, les collaborateurs, et tout le monde qui les a accompagnés. La municipalité est fière d’avoir contribué monétairement, d’avoir pu aider à entretenir les affiches. Il va maintenant nous rester à entretenir le parc, faire en sorte que tout le monde peut s’y rassembler et y admirer le travail des jeunes. »

Cette exposition sera mise en évidence de façon permanente au Parc du Sacré-Cœur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires