Une agente de liaison mobile pour soutenir les superviseurs des ressources humaines

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Une agente de liaison mobile pour soutenir les superviseurs des ressources humaines
Élizabeth Gailloux, agente de liaison mobile et Josée Bellemare, directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé. (Photo : courtoisie)

Un nouveau projet concerté visant à soutenir les employeurs dans le contexte de rareté de main-d’oeuvre voit le jour dans la MRC de Maskinongé.

Constatant les défis auxquels sont confrontés les employeurs en matière de gestion des ressources humaines, des organismes du territoire se sont mobilisés afin de créer un service qui répond à leurs besoins.

Le projet POTENTIEL RH est réalisé grâce à un soutien financier de 154 340 $, pour deux ans, issu du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS), dans le cadre des Alliances pour la solidarité, en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

En offrant un service de soutien et d’accompagnement gratuit, POTENTIEL RH vise à outiller les employeurs du territoire afin qu’ils soient en mesure d’intégrer efficacement des personnes de profils variés au sein de leurs équipes. Que ce soit par manque d’expérience, par des attitudes professionnelles déficientes ou parce qu’ils vivent avec une problématique personnelle, certains individus éprouvent des difficultés qui se reflètent au travail. En ce sens, ce projet met à la disposition des employeurs une professionnelle de l’intervention qui se rend directement en milieu de travail pour soutenir les superviseurs RH dans la gestion des employés. Cette agente de liaison mobile a pour rôle d’aider les superviseurs RH à comprendre et à résoudre les problématiques qui se présentent en milieu de travail. Avec sa collaboration, les employeurs pourront développer des stratégies adaptées permettant de faire dominer les forces de leurs employés et de corriger les éléments nuisibles en emploi.

« Je tiens à saluer la mise sur pied du projet POTENTIEL RH, qui vient répondre directement aux besoins des employeurs de la région en matière de gestion des ressources humaines. Les derniers mois ont demandé beaucoup de résilience et de créativité à toutes nos entreprises. Il est donc primordial de continuer à les soutenir en leur fournissant les meilleurs outils pour, notamment, pallier les défis liés à la main-d’oeuvre et permettre de soutenir l’intégration en emploi des personnes éloignées du marché du travail », déclare Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

« Productivité, croissance et compétitivité sont souvent assurées lorsqu’on devient un employeur de choix qui se démarque par sa saine gestion des ressources humaines. Il s’agit, en effet, d’une force pour toutes les entreprises souhaitant rayonner ici comme à l’international », ajoute-t-il.

Dans le contexte actuel de rareté de main-d’oeuvre et considérant les enjeux grandissant en lien avec la santé mentale, la capacité d’adaptation et le pouvoir d’agir des employeurs sont mis à rude épreuve. Ces derniers peuvent parfois se voir contraints de faire des compromis importants afin de pourvoir un poste. Absences répétées, rendement insuffisant, conflits au travail; nombreux sont les problèmes avec lesquels les gestionnaires doivent composer au quotidien. Assurément, cette gestion des problématiques individuelles est coûteuse en termes de temps et d’énergie. Par conséquent, les superviseurs et les gestionnaires peuvent se sentir dépassés par les demandes et les comportements de leurs employés. Grâce à POTENTIEL RH, ils pourront bénéficier d’une ressource pouvant les guider afin de poser les bonnes actions pour développer le potentiel des membres de leurs équipes et favoriser la rétention de leur main-d’oeuvre.

Ce projet vise également à augmenter la connaissance des employeurs des ressources communautaires du territoire afin qu’ils développent le réflexe de faire appel à leurs services lorsque leur milieu ou un individu présente un besoin particulier. D’ailleurs, cette action concertée unit les expertises de L’Avenue Libre du Bassin de Maskinongé, du Centre l’Étape du Bassin de Maskinongé, du Service d’intégration au travail (SIT), du Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé, ainsi que de la CDC de la MRC de Maskinongé. En plus de ces organismes siégeant sur le comité de suivi, des partenariats avec d’autres ressources de la MRC de Maskinongé permettront un échange d’expertise afin de couvrir un ensemble de problématiques pouvant se présenter en milieu de travail.

Les employeurs et les organismes intéressés à en connaître davantage sur le service sont invités à contacter madame Élizabeth Gailloux au elizabeth.gailloux@cjemaskinonge.qc.ca ou encore par téléphone au 873 344-0676 ou au 819 228-0676.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires