Une 3e édition pour Maski s’répare!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Une 3e édition pour Maski s’répare!
(Photo : Photo courtoisie)

Le dimanche 4 août prochain de 10 h à 16 h une horde de « bénévoles-bizouneux » s’évertueront à aider les citoyens à réparer des objets du quotidien, lors de la 3e édition de Maski s’répare!

L’événement qui aura lieu à l’Éco-Marché, sous le préau Canadel au cœur du village de Saint-Alexis-des-Monts, a pour objectif de lutter collectivement contre le gaspillage, l’obsolescence, la surconsommation et les changements climatiques. Il est organisé par le Comité citoyen carboneutre de la MRC de Maskinongé.

Pour que réparer devienne un réflexe

Le Comité citoyen carboneutre avait organisé le tout premier café-réparation de la Mauricie en septembre 2018 à Saint-Étienne-des-Grès avec un taux de réparation impressionnant de 23 objets réparés pour seulement 4 qui ont pris le chemin de l’écocentre. En mars 2019, au Café La Bezotte à Yamachiche, 31 réparations ont été enregistrées.

«Avec les deux dernières éditions qui ont été un vif succès, nous voulons permettre un rayonnement dans toutes les municipalités de la MRC. L’opportunité d’y tenir un événement à Saint-Alexis-des-Monts va augmenter la visibilité de cette belle initiative citoyenne. On veut que les gens aient comme réflexe de garder leurs objets brisés pour les réparer au lieu d’acheter du neuf et accroître l’empreinte écologique», explique Pascal Baril-Sabourin, chargé de projets en développement durable à la SADC de la MRC de Maskinongé.

Plusieurs postes de travail seront disponibles, selon l’objet défectueux : couture, petits électroménagers et autres objets dits « sans fil », en plus d’un coin bricolage pour les enfants qui donneront eux aussi une 2e vie à certains objets du quotidien. Du bord de pantalon au grille-pain en passant par les jouets, Maski s’répare mettra la poubelle au régime et sauvera des ressources naturelles et des coûts. Parce que oui, l’événement est gratuit !

Les appareils électroniques et électroménagers sur la sellette

En 2018, Équiterre publiait une étude révélant que 19 % des répondants font réparer leurs appareils électroménagers et 26 % pour les appareils électroniques. En 2016, pas moins de 45 millions de tonnes de déchets d’appareils électroniques et électroménagers ont été produits dans le monde, et ce chiffre accablant tend malheureusement à augmenter.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des