Un univers «fantastique»

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Un univers «fantastique»

TOURISME. D’étranges créatures se cachent dans des sous-bois de la région. Des lutins auraient été aperçus du côté de Saint-Élie-de-Caxton, tandis que des familles de gnomes semblent s’être enracinées un peu partout à la grandeur de Bécancour. On ignore le nombre exact de petits êtres fantastiques qui se promènent ici et là, mais leur mystérieuse présence attire son lot de curieux. À Saint-Élie-de-Caxton, on aurait repéré les tout premiers lutins dans le garage du père de Léo Déziel, à la fin des années 1920. «On en a compté une quinzaine», raconte M. Déziel. Ils y auraient vécu jusqu’en 1941, année où son père a agrandi son garage. Les lutins se seraient alors déplacés dans le 4e Rang. «Ils ont vécu longtemps dans la grange à BB, au-dessus des chevaux et des vaches. Actuellement, on ne sait pas trop où ils sont rendus, mais ils sortent le soir pour cueillir des paparmanes. Ce sont eux qui les emballent.» Les lutins sont difficiles à observer, ajoute M. Déziel. Mais il paraît qu’on multiplie nos chances de le faire les soirs  de pleine lune. Sinon, en se postant discrètement aux abords de la traverse de lutins, située sur la rue Saint-Louis, on pourrait courir la chance d’en apercevoir… avec beaucoup de patience! @ST:Les gnomes @R:Du côté de Bécancour, on a trouvé la colonie de gnomes il y a deux ans. Ils se sont d’abord implantés au Parc écologique Godefroy. Cette année, ils visitent du pays et se sont établis dans dix attraits de la Ville de Bécancour, en plus du Parc. On peut les voir – ou du moins voir leurs maisonnettes – au Moulin Michel de Gentilly, à l’Auberge Godefroy, au Quai de Sainte-Angèle, à la Ferme du Joual Vair, à la boulangerie artisanale la Gertrudoise, au Jardin des Lilas, au Centre de la Biodiversité du Québec, à la Maison de Bibi, au bureau d’information touristique et au Centre d’interprétation Les Acadiens. L’emplacement de leurs maisonnettes fait d’ailleurs partie cet été d’un circuit touristique officiel, dont on peut prendre le départ à partir de n’importe quel attrait qui le compose. À chacun de ces endroits, on peut y lire une légende décrivant la vie de la famille de gnomes qui s’y est établie. La carte guide, fournie gratuitement aux visiteurs, peut être estampillée pour permettre aux enfants de retourner à la maison avec un souvenir, à chaque tranche de cinq attraits visités.

La traverse de lutins de Saint-Élie-de-Caxton.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
gaet
gaet
4 années

de source sûre , il y aura un immense jamboree de lutin à st-élie le 17 octobre prochain.