Un nouveau média voit le jour à Saint-Élie-de-Caxton

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Un nouveau média voit le jour à Saint-Élie-de-Caxton
Rédacteur en chef du journal Le Fidor (Photo : Josée Lafortune)

Malgré le contexte difficile de la pandémie, un nouveau média voit le jour dans la MRC de Maskinongé. Tiré à 3000 exemplaires, le journal Le Fidor couvrira Saint-Élie-de-Caxton et les environs.

Yvon Laprade, chroniqueur du journal Le Fidor

Se voulant un mélange entre journal et revue, Le Fidor se donne pour mission de produire une information sans prétention, mais toujours digne de foi, ainsi que d’offrir une vitrine aux artistes.

«Je crois sincèrement que nous allons nous démarquer, nous imposer, en donnant la parole aux hommes et aux femmes qui ont des choses à dire; à toutes ces personnes qui ont envie de contribuer au débat de société» explique Réal Noël, rédacteur en chef du Fidor.

François Marchesseault, chroniqueur du journal Le Fidor

Le Fidor se présente comme un journal indépendant qui repose sur l’entraide et la solidarité. Son contenu gravitera autour du citoyen responsable.

«Nous pensons qu’il y a un espace [médiatique] à occuper et c’est ce que nous nous efforcerons de faire, avec la collaboration d’une petite équipe de journalistes, de chroniqueurs et de collaborateurs. Les médias traditionnels jouent leur rôle, chacun à leur manière, et c’est très bien ainsi. Je souhaite que Le Fidor fasse entendre sa voix et que cela permettra de susciter la réflexion sur des enjeux de société et d’allumer la curiosité des gens les uns envers les autres. Rassembler et informer dans un accueil inconditionnel, voilà le mot d’ordre», termine M. Noël.

La première édition du journal a été publiée le jeudi 1er avril. Il sera vendus dans les divers commerces au coût de 5$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires