Un festival réussi pour Noël dans l’Camping

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Un festival réussi pour Noël dans l’Camping
Le spectacle de Valaire, au Festival Noël dans l'Camping. (Photo : courtoisie: Carl Salvail.)

FESTIVAL. C’est dimanche dernier que s’est conclu le festival Noël dans l’Camping à Saint-Élie-de-Caxton, un événement qui a su réjouir tous les résidents du village. Mis à part la température, qui n’était pas tout à fait au rendez-vous durant la semaine, les organisateurs se disent très satisfait du déroulement du festival, et ont déjà hâte à l’année prochaine pour repartir la machine.

« On est très satisfait de l’accueil du public : l’achalandage était à 100% au rendez-vous, et ça a doublé par rapport à la première édition,  » soutient Alain Gingras-Guimond, directeur général et artistique du Festival. « On a été agréablement surpris du taux de participation de centaines de citoyens de la région. »

Parmi les activités qui ont été les plus populaires auprès des participants, on compte notamment la marche au flambeau, le spectacle de Bran Van 3000, et l’invitation au public à décorer leur maison aux couleurs de l’événement.

« Je pense qu’il y avait une quarantaine de maisons qui étaient décorées. Le village était tellement beau, surtout le soir, quand toutes les lumières étaient allumées, autour de 11h, minuit. C’était fascinant de voir toutes ces lumières-là en plein mois de juillet. Ça a été un moment très touchant du festival, » dit l’organisateur en chef.

En plus de Bran Van 3000, qui a représenté un vrai coup de circuit pour le festival, le public a eu droit à des performances de Léa Jarry, Mononc’ Serge, Les P’tites Germaines et Tonbeaumarcel, entre autres. M. Gingras-Guimond mentionne que les artistes ont vraiment été charmés par l’originalité et le côté loufoque du festival, tout à fait unique à Noël dans l’Camping. « On a eu un bel accueil de la panoplie d’artistes qu’on avait. »

Grâce au camping Bivouak, le site du festival à Saint-Élie-de-Caxton, la municipalité a également pu accueillir plusieurs touristes de l’extérieur de la Mauricie, qui sont venus camper sur place. Alain Gingras-Guimond a pu parler à plusieurs d’entre eux, et croit qu’à peu près toutes les régions du Québec étaient représentées à Saint-Élie durant la semaine. Au total, il estime qu’environ 20 à 25% des festivaliers venaient de l’extérieur.

Une pluie abondante pour une bonne partie de la semaine

Alain Gingras-Guimond regrette toutefois que la température n’ait pas été au rendez-vous pour la durée du festival, ce qui selon lui a privé plusieurs festivaliers d’une expérience optimale. Il mentionne que son équipe a été retardée de près d’une heure et demi vendredi, en raison de vents violents dans la région, suivi d’un véritable déluge dimanche, la dernière journée, ce qui a donné beaucoup de fil à retordre aux organisateurs.

Le directeur général et artistique a somme toute bien profité de l’édition de cette année, et a déjà hâte de remettre le festival sur les rails à l’été 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires