Un défi et un rêve réalisés

Par superadmin

Patricia Pichette a tenté le tout pour le tout le 11 juin dernier lorsqu’elle s’est faufilée parmi les gardes du corps de René Angelil afin de mettre la main sur sa cravate dans le but d’amasser des fonds dans le cadre de la campagne : Une cravate pour ma prostate.

Après avoir été la première gagnante d’un concours à la radio Rock détente le 1er avril; la jeune louisevilloise s’est rendue à Las-Vegas afin de voir Céline Dion en spectacle au Coliseum Caesar’s palace. Toutefois, Patricia Pichette n’avait qu’une seule idée en tête : rapporter la cravate de René Angelil afin d’amasser des fonds contre le cancer de la prostate.

«J’ai lancé le défi à l’animateur Stéphane Beaulac après avoir gagné le voyage», raconte la louisevilloise «Il m’a dit que René était inaccessible… Pour eux il était inaccessible! fait savoir l’audacieuse gagnante.

Déjouer la sécurité…

Je suis passée en dessous des gardes du corps pour me retrouver aux côtés de René Angelil affirme Patricia Pichette. Aux dires de la louisevilloise, ce dernier aurait fait signe à ses gardes afin de signaler que tout était sous contrôle malgré cette intrusion des plus inusitées.

«Nous nous sommes rendus plus loin, je lui ai expliqué que chez nous, nous amassions des sous pour le cancer de la prostate et que j’avais besoin de sa cravate. Il m’a dit de revenir le voir après le spectacle… Je me suis par la suite dit qu’il était peut-être pour m’oublier!» affirme-t-elle. Après un spectacle haut en couleurs, le célèbre gérant a tenu sa promesse et a signé sa propre cravate pour la bonne cause.

«Céline et René sont des gens qui sont incapables de dire «non» affirme la louisevilloise, tirant cette affirmation d’une discussion avec Patrick Angelil (fils de René Angelil), juste avant d’outrepasser le mur de gardes du corps.

«Je n’avais aucune preuve écrite pour prouver ce que je lui disais!» explique-t-elle se remémorant la discussion qu’elle a eue avec Patrick Angelil pour justifier sa rencontre.

Rencontrer son idole

Souhaitant se rendre au bout d’une cause qui lui tient à cœur, Patricia a eu la chance de rencontrer Céline Dion; son idole de toujours. «Moi et mon conjoints sommes allés dans sa loge… c’est irréel», affirme celle qui a su profiter au maximum de ce court moment et l’immortaliser sur quelques photos.

De retour dans leur chambre, le précieux morceau d’habit a été déposé dans un coffre-fort et le couple s’est immédiatement revêtu différemment pour ne pas être reconnu.

Une cravate à 10 000$

Patricia Pichette est convaincue que la cravate de René Angelil pourrait lui permettre d’amasser au moins 10 000$ au profit du fonds Gilles-Rousseau.

Avec 7915$ amassés durant la toute première édition de la campagne radiophonique, la louisevilloise souhaite accroître sa visibilité et raconter son exploit dans le but d’apporter une contribution immense lors de la prochaine édition d’une cravate pour ma prostate.

«Mon conjoint se rend à un congrès à Las Vegas en août. Je vais l’accompagner et irai porter tous les documents pour prouver à René qu’il ne s’agissait pas d’un poisson!» conclut-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires