Un changement concluant pour Louiseville

Un changement concluant pour Louiseville
Yvon Deshaies, maire de Louiseville.

Division du territoire en districts électoraux

POLITIQUE. Il y a bientôt un an que la Ville de Louiseville décidait de diviser son territoire en six districts électoraux contenant un nombre similaire d’électeurs. Cette décision visait à améliorer la communication entre les citoyens, le conseil municipal et son administration, de même que l’efficacité sur les dossiers plus problématiques dans chaque secteur. Près d’un an après la mise en place de ce nouveau système, la Ville de Louiseville remarque déjà les effets positifs. «Le défi est de s’adapter à ce nouveau mode de fonctionnement, mais ça va très bien. Autrefois, la personne référence pour les gens était le maire. Sinon, le citoyen appelait quatre ou cinq conseillers. Maintenant, les gens apprennent à connaître leur conseiller ou conseillère. C’est un meilleur service à la population et on sent le conseil municipal plus près des gens. Les citoyens aiment ça. Ils sont écoutés. C’est un projet qui a été bien perçu par la population», confie Yvon Deshaies, maire de Louiseville.

«On sent le conseil municipal plus près des gens. Les citoyens aiment ça. Ils sont écoutés» – Yvon Deshaies

Ce dernier précise que le processus de traitement des demandes demeure le même. De plus, aucun secteur n’est privilégié à un autre. «Ce n’est pas parce que les gens en parlent à leur conseiller de district que ça se règle tout de suite. Son rôle est de rapporter les informations à qui de droit à la ville. Le mode de fonctionnement décisionnel n’a pas changé. On règle les demandes par ordre de priorité, en toute équité et selon la nature de la demande», mentionne M. Deshaies. «Les conseillers sont libres de se déplacer pour aller rencontrer les citoyens afin de bien comprendre leur requête. Par contre, c’est bien clair; aucune promesse n’est faite à personne. Nous sommes juste plus attentifs aux demandes et on facilite les choses», précise-t-il. Le maire de Louiseville remarque que les citoyens prennent de plus en plus cette habitude de communiquer avec leur représentant au sein du conseil municipal. «C’est un travail de sensibilisation et d’éducation. Si un citoyen se trompe de conseiller de district, il est référé à la bonne personne, à moins d’une urgence. Tout le monde aime cette façon de procéder», avance Yvon Deshaies. Et qu’en est-il des désavantages de cette nouvelle façon de faire ? «Les conseillers et conseillères travaillent juste un peu plus», lance à la blague le maire. Uniquement en ce qui a trait à la voirie, la Ville de Louiseville estime recevoir près de 750 demandes par année. Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des