Un arbre pour la santé mentale

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Un arbre pour la santé mentale
L'organisme Avenue Libre du Bassin Maskinongé a planté un arbre dernièrement. (Photo : courtoisie)

L’organisme Avenue Libre du Bassin Maskinongé a planté un arbre dernièrement. Le projet  » Plante ton arbre  » a été réalisé par l’organisme et ses membres, en collaboration avec le maire de Louiseville Yvon Deshaies, et permet aux personnes vivant avec des problématiques de santé mentale de venir s’y recueillir.

 » Notre organisme a vu le jour il y a maintenant 30 ans. L’arbre a été planté à l’endroit où les premiers arrivants de Louiseville ont mis les pieds. Pour nous, ça a une signification particulière. Les personnes vivant avec une problématique de santé mentale ou tous ceux qui en ressentent le besoin peuvent aller se recueillir à cet endroit. De plus, une plaque avec la mention  » Ensemble, nous sommes plus forts « , slogan de notre organisme, sera apposée prochainement. Ainsi, nous continuerons à promouvoir notre organisme pour encore de très longues années! « , mentionne la directrice générale de l’organisme Avenue Libre du Bassin Maskinongé, Camille Laveault.

Situé à Louiseville, Avenue Libre est un groupe d’entraide et un centre de jour en santé mentale qui dessert l’ensemble de la MRC de Maskinongé.  L’organisme vient en aide aux personnes vivant avec une problématique de santé mentale et propose des ateliers thérapeutiques, des ateliers créatifs, de l’aide à la réinsertion sociale (remise à l’emploi, trouver un logement), en plus d’offrir des rencontres individuelles, des rencontres d’information et de l’accompagnement.

Les membres d’Avenue Libre se rendent à l’organisme sur une base volontaire ou à la suite d’une recommandation du CIUSSS. Toute personne présentant des enjeux de santé mentale, tristesse ou dépression, est invitée à venir rencontrer l’équipe afin de prendre connaissance des services offerts par l’organisme.  » Nous desservons l’ensemble de la MRC de Maskinongé et tout le monde peut venir nous rencontrer. Notre seule restriction est que la personne doit avoir 18 ans et plus. La santé mentale concerne tout le monde et nous sommes ouverts à rencontrer quiconque voudrait avoir de l’information ou des services « , ajoute la directrice de l’organisme.

Les défis liés à la pandémie

La pandémie a exacerbé les problèmes de santé mentale. L’équipe de l’Avenue Libre est de cet avis. Les activités et le soutien offerts par l’organisme n’ont toutefois pas fait relâche en 2021.

 » La pandémie a augmenté les symptômes de santé mentale. L’isolement, le stress et l’anxiété sont des facteurs qui ont fait augmenter les symptômes et les demandes d’aide « , ajoute Mme Laveault.

Toutefois, à l’instar d’autres organismes au Québec, les fonds et les subventions accordées n’ont pas connu la même augmentation.  » On doit travailler avec les fonds qui nous sont octroyés. Même si on a plus de demandes, on ne pourrait pas décider d’engager plus de ressources « , renchérit-elle.

Le service d’aide n’a pas pris de pause en 2021 et les portes de l’organisme sont demeurées ouvertes pour les membres. Les  » visiointerventions  » et le soutien par téléphone ont connu une augmentation dans les derniers mois.

30e anniversaire

Avenue Libre du Bassin Maskinongé célèbre en juin prochain ses 30 ans d’implication auprès de la communauté. La plantation d’arbre a donné le coup d’envoi à cette année toute particulière. D’autres activités sont à l’horaire, dont une grande soirée-bénéfice qui se tiendra en juin prochain. Lors de cet événement, une capsule vidéo sur la santé mentale réalisée par l’organisme sera présentée.

La population est invitée à suivre Avenue Libre sur Facebook dans les prochaines semaines afin de connaître les activités à venir et les détails sur cette soirée-bénéfice.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires