Trois engagements fermes pour Dominique Gélinas dans Maskinongé

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Trois engagements fermes pour Dominique Gélinas dans Maskinongé
Le cadidat du Parti Québécois Dominique Gélinas était de passage au Parc du Tricentenaire pour faire part de ses engagements, lors de la campagne. (Photo : L'Écho : Daniel Birru)

POLITIQUE. Le candidat du PQ dans Maskinongé s’engage à remettre 10% de son salaire annuel à titre de député aux organismes communautaires de la région. Une mesure importante pour aider les artisans de la vie communautaire à sortir de la tête de l’eau.

Lors d’une annonce au Parc du Tricentenaire à Louiseville, vendredi matin, Dominique Gélinas a concédé qu’il ne s’agisse pas d’une grosse somme. Il soutient que ça pourra tout de même contribuer à accompagner ces nombreux travailleurs qui ont été frappés de plein fouet, depuis le début de la pandémie. « Évidemment, la crise inflationniste a été très difficile pour eux, déjà qu’ils ont eu des années très difficiles avec la COVID-19, et comme j’ai travaillé longtemps dans le milieu communautaire, je sais que ce sont des gens qui travaillent très fort, qui offrent des services essentiels à la population. C’est vraiment un geste symbolique pour leur témoigner de mon appui. »

M. Gélinas s’engage également à lancer un logo « Certifié Maski ». Cette mesure aidera surtout à identifier plus facilement les produits provenant des entreprises locales de la région. Il cible en particulier les producteurs agricoles et artisanaux, mentionnant qu’il a passé une bonne partie de la campagne jusqu’à présent à les rencontrer et à discuter des enjeux importants pour eux. Ultimement, il veut arriver à créer une certification, similaire à ce qui est fait pour les aliments du Québec, mais qui s’appliquerait à tous ce qui vient de la MRC de Maskinongé.

« Je souhaite m’assurer qu’on puisse reconnaître plus facilement les produits qui sont faits ici. Par exemple, on est en pleine période de récolte actuellement, on va dans les épiceries, on sait qu’il y a des tomates qui proviennent du Mexique. Ça a évidement un impact environnemental qui est très grand, » dit M. Gélinas.

En troisième lieu, le candidat péquiste promet la mise sur pied d’un bureau d’aide et de soutien pour les demandes d’aides financières. Selon lui, la lourdeur administrative décourage de nombreux organismes ou entreprises à poursuivre leurs démarches, » et c’est pourquoi il croit que de former une équipe pour les accompagner contribuerait à remédier à la situation.

Concrètement, Dominique Gélinas croit que la mise au point de ces trois promesses phares sont ce qu’il y a de mieux pour aider les artisans des organismes communautaires à être traités avec respect et dignité. Ayant lui-même œuvré dans le milieu communautaire, avant de se lancer comme candidat, il est conscient que de servir de personne-ressource pour les gens du milieu va pouvoir leur apporter le coup de pouce dont ils pourront grandement bénéficier.

Additionnellement, pour pouvoir être mieux à l’écoute sur une base continue de la population qu’il desservirait, s’il est élu le 3 octobre, M. Gélinas veut faire en sorte que son bureau de député soit au centre-ville de Louiseville, ce qui selon lui le rendrait plus accessible à tous.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires