Six gros noms chanteront à Charette

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Six gros noms chanteront à Charette
Lise Boulanger.

SPECTACLE. Alors que les travaux de rénovation de l’église en sont presque à leur dernier droit, la Fabrique de Charette poursuit sa campagne de financement à fond la caisse. La prochaine activité? Le très attendu concert de Noël, qui se tiendra le 2 décembre prochain à 20h, à l’église.  Ima, Laurence Jalbert, Brigitte Boisjoli, Paul Daraîche, Guylaine Tanguay et Michaël sont les invités de cette troisième édition. Ils proposeront un répertoire varié, susceptible derejoindre un maximum de gens. La mise en scène du spectacle sera signée Joël Legendre. La vente des billets va bon train, et la porte-parole de la Fabrique, Lise Boulanger, est plus que confiante que le concert fasse, encore une fois, salle comble. «530 places sont disponibles et elles s’envolent rapidement, se réjouit-elle. C’est un spectacle attendu, car il est de haute qualité et les gens le savent.»

«Notre église se transforme en salle professionnelle, avec des sièges bien identifiés. Les soirs de spectacles, on a des placiers» – Lise Boulanger

L’an dernier, la Fabrique avait accueilli Gregory Charles. L’année précédente, elle présentait le même spectacle que celui de l’Oratoire Saint-Joseph à Montréal, qui mettait notamment en vedette Johanne Blouin, Brigitte Boisjoli, Valérie Carpentier, Laurence Jalbert, Renée Martel, David Thibault et André Ouellet. Les billets sont en vente auprès de Lise Boulanger (819-221-2869) et via Réseau Admission (www.admission.com). Les prix varient de 40$ à 65$, selon les sièges choisis. Le saviez-vous? Le sous-sol de l’église Notre-Dame-des-Neiges a été rénové en 2015 pour pouvoir accueillir confortablement les artistes invités lors de leur passage à Charette. Une grande loge, une salle de bain, une cuisine et un espace pour l’équipe technique ont été aménagés dans un décor au goût du jour. «Johanne Blouin et Laurence Jalbert nous ont toutes les deux dit qu’elles n’avaient jamais vu un sous-sol d’église comme celui-là! Et elles en ont vu d’autres durant leur carrière», mentionne fièrement Lise Boulanger de la Fabrique.  «Cette année, on accueille 6 artistes et 9 techniciens de son et d’éclairage. Ils arrivent l’après-midi vers 15h30 et quittent vers 22h. On s’organise pour qu’ils soient confortables.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires