Services ambulanciers: des effectifs satisfaisants

Par superadmin
Services ambulanciers: des effectifs satisfaisants
Sur la photo

Les transferts d’établissement, les problèmes cardiaques et les cas de médecine générale; voilà le top 3 des appels qui occupent les paramédics de Louiseville, qui assurent une couverture sur 11 municipalités dans la MRC de Maskinongé.

Les Ambulances 0911 inc. répondent à près de 3000 appels par année. Alors que plusieurs paramédics s’inquiètent du nombre d’effectifs à Montréal et dans différentes villes à travers la province, ceux de la MRC de Maskinongé considèrent qu’ils sont en nombre suffisant pour répondre aux appels, même dans cette période où la population est vieillissante.

«Oui, nous avons assez d’effectifs», affirme Erick Hovington, directeur des opérations chez Ambulances 0911.

Il précise que c’est le ministère qui détermine les effectifs nécessaires. Pour ce faire, il fonctionne avec le taux d’occupation de l’ensemble des véhicules. «Selon les exigences, à 80% de taux d’occupation de nos véhicules, il faut un ajout de ressources. Mais actuellement, nous nous situons en-dessous.»

Un temps de réponse respectable

De jour, la population peut constater que les temps de réponse sont respectés par les paramédics même si les gens sont souvent portés à se plaindre.

«On reçoit souvent des plaintes concernant le temps de réponse. Quand les gens appellent une ambulance d’urgence, ils veulent l’avoir immédiatement. Or, ils doivent comprendre qu’il y a des priorités d’urgence. Parfois, nous conservons une ambulance disponible pour un appel très urgent et on attend l’arrivée d’une autre ou l’équipe de garde pour traiter un appel moins urgent qu’un arrêt cardiaque, par exemple. La centrale fait généralement un bon travail pour assigner les véhicules et je dois dire qu’on est très compétent et efficace», commente M. Hovington.

Celui-ci ne nie toutefois par que le quart de travail de nuit demeurait, jusqu’au 7 septembre dernier, une problématique pour la couverture ambulancière, car une seule équipe, de garde à la maison, était en fonction entre trois et six heures le matin. Cela avait pour effet d’augmenter le délai d’arrivée et le temps de réponse de l’équipe en fonction.

Toutefois, il soutient que le problème serait maintenant réglé. «L’Agence de santé nous a permis d’ajouter des quarts de travail pour couvrir toute la nuit. Nous avons ainsi pu créer deux postes à temps plein», explique M. Hovington.

Cela permettra donc au territoire de bénéficier de deux ambulances en service pour couvrir l’ensemble de la nuit, puisque deux équipes seront en fonction: une équipe temps plein à l’heure et une équipe de garde (7-14).

Rappelons que jusqu’à tout récemment, une seule ambulance était en fonction la nuit. Si elle était occupée sur un transfert vers Trois-Rivières et qu’un appel entrait à la centrale, le temps de réponse devenait plus élevé car la centrale devait alors faire appel à une ambulance de relève d’un autre territoire. «Maintenant, avec l’ajout d’une ambulance apte à répondre rapidement, on est en bonne position pour assurer la sécurité de la population», soutient Érick Hovington.

Les accidents en baisse

Le nombre d’appels pour des accidents est en grande diminution sur le territoire de Maskinongé, constate Erick Hovington. Selon lui, cela pourrait s’expliquer par les différentes opérations radars et la présence policière de la Sûreté du Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires