Sépaq: réouverture progressive des parcs et des réserves fauniques

Sépaq: réouverture progressive des parcs et des réserves fauniques
Parc national de la Mauricie. (Photo : Patrick Vaillancourt)

NATURE. La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) a partiellement et progressivement rouvert ses territoires et ses activités depuis le 20 mai dernier.

Ce retour à la nature très attendu est toutefois accompagné de directives de la santé publique afin que tous puissent profiter des bienfaits du plein air dans un environnement sécuritaire.

Les autorités de santé publique ont donné leur feu vert à une reprise partielle des activités dans les parcs nationaux et les réserves fauniques. La Sépaq prend les moyens pour rendre accessibles les établissements dans une approche de plein air de proximité. «Nos équipes ont placé la sécurité au cœur de leur plan de réouverture progressive, autant pour les employés que pour les clients. Nous avons opté pour une approche prudente et rigoureuse qui permettra de renouer avec la nature et ses nombreux bienfaits, sans négliger les précautions à prendre dans le contexte actuel», explique Jacques Caron,  président et directeur général de la Sépaq.

La première phase de réouverture des parcs nationaux québécois consiste à offrir aux visiteurs un accès aux sentiers. Dans un premier temps, seules les activités de randonnée, de vélo et de pêche à la journée sont autorisées. La pratique d’activités nautiques avec une embarcation personnelle est également permise. Aucun bâtiment de services n’est toutefois accessible, incluant les salles de toilette.

Toute personne qui souhaite visiter un parc ou planifier une journée de pêche sur les aires protégées de la Sépaq devra obligatoire faire l’achat de son droit d’accès en ligne avant sa visite pour favoriser la distanciation.

Hébergement

De plus, la Sépaq confirme la réouverture de ses emplacements de camping, ses chalets, ses unités prêt-à-camper, ses yourtes et ses camps rustiques à partir du 1er juin. Dans tous les cas, seules les personnes de la même unité familiale pourront accéder à ces hébergements. Ces gens devront tout de même respecter une série de protocoles et de mesures sanitaires pour assurer leur sécurité et celle des employés.

Parc national de la Mauricie

À compter du 1er juin, ce sera au tour du parc national de la Mauricie d’offrir un accès et des services limités aux visiteurs. Seules les entrées de Saint-Jean-des-Piles et de Saint-Gérard seront accessibles. L’accès au secteur Saint-Mathieu demeurera fermé en raison de travaux de réfection toujours en cours. Les stationnements seront ouverts et les visiteurs auront accès aux sentiers de randonnée du secteur de la Rivière-à-la-Pêche, dont certains en sens unique seulement, à la route Promenade, de l’entrée de Saint-Jean-des-Piles jusqu’au pavillon des services de la Rivière-à-la-Pêche, aux toilettes du salon du pavillon de services Rivière-à-la-Pêche seulement ainsi qu’au lac à la Pêche, pour le canot, kayak ou stand up paddle (SUP) avec une embarcation personnelle.

Parcs Canada indique qu’il n’y aura pas de perception des droits d’entrée, mais les visiteurs devront quand même s’arrêter au kiosque de perception. Afin de bien planifier leur visite, les gens sont invités à consulter le site Web de la Sépaq au sepaq.com et celui du parc national de la Mauricie au https://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/qc/mauricie.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des