Sentiers de motoneige: la SQ émet 32 constats d’infraction      

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Sentiers de motoneige: la SQ émet 32 constats d’infraction      
Au Québec, on retrouve 308 policiers formés pour effectuer des patrouilles en motoneige. (Photo : Bernard Lepage)

SÉCURITÉ. Un groupe de dix policiers motoneigistes de la Sûreté du Québec (SQ) a mené une opération de sensibilisation dans des sentiers de la région au cours de la journée de samedi.

Au total, près de 370 motoneigistes ont été interceptés. Les policiers ont émis 32 constats pour diverses infractions en vertu de la loi sur les véhicules hors route; remis plus de 27 avertissements; et deux personnes ont dû se soumettre à l’appareil de dépistage d’alcool et de drogue.

Il s’agissait de la 4e opération du genre cet hiver pour la SQ. Des visites sont aussi au programme au cours des prochaines semaines en Estrie, Rivière-du-Loup, Abitibi et Gaspésie.

Au Québec, on retrouve 308 policiers formés pour effectuer des patrouilles en motoneige. La SQ dispose d’une flotte de 127 véhicules pour mener ses opérations policières. Au-delà de 3000 constats d’infraction sont remis chaque année aux motoneigistes fautifs.

Neuf décès en 2019

Les principales causes de collisions mortelles sont la vitesse, le non-respect de la signalisation et la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool et/ou la drogue. Au cours des quatre dernières années, on dénombre annuellement en moyenne 23 décès impliquant des motoneigistes.  Neuf décès ont été enregistrés jusqu’ici lors de la saison 2019  dont deux en Mauricie (Saint-Alexis-des-Monts et Saint-Étienne-des-Grès).

Lors de l’opération de samedi, les policiers arrêtaient systématiquement tous les motoneigistes pour vérifier les documents (permis, immatriculation et droits de sentiers). «C’est lors de ce contrôle que les policiers peuvent constater l’état du conducteur», expliquait la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

Président du Club de motoneige de Champlain, Normand Drolet prenait part à l’opération. Le bénévole se déclare satisfait de la présence policière dans les sentiers. «Nous avons un bon niveau de surveillance de la part de la SQ et nous avons aussi nos propres patrouilleurs.» Chaque club de motoneige a effectivement la responsabilité de désigner des patrouilleurs qui peuvent donner des contraventions au même titre que la SQ. Les bénévoles sont d’ailleurs préalablement assermentés pour assurer ce rôle. «Nous ne sommes pas équipés pour surveiller la vitesse mais on peut intervenir dans des cas de conduites dangereuses et de véhicules non conformes. Dans les cas d’alcool, on fait appel à la SQ qui vient prendre en charge le motoneigiste», termine M. Drolet.

 

Décès en motoneige dans la région

(Mauricie-Lanaudière)

2010 : 5

2011 : 4

2012 : 1

2013 : 5

2014 : 3

2015 : 8

2016 : 7

2017 : 1

2018 : 4

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires