Sauvetage l’Aranéa homologuée par l’ENPQ

Par superadmin

SAINTE-ANGÈLE-DE-PRÉMONT. L’entreprise Sauvetage l’Aranéa, spécialisée dans les formations spécialisées de sauvetage auprès des travailleurs, pompiers et brigades de sauvetage industriel et municipal vient d’être homologuée par l’École nationale des pompiers du Québec (ENPQ) pour son cours Sauvetage en hauteur – niveau 1.

Cette reconnaissance est la première à être attribuée à une entreprise privée par l’ENPQ. «On va donner la même formation avec la même rigueur sauf que les clients qui viendront chez nous seront maintenant reconnus. Les gens auront le choix entre une formation reconnue ou non. Par contre, le choix est facile à faire pour répondre aux normes. Ça va permettre d’augmenter le nombre de clients et d’être une entreprise reconnue dans le domaine du sauvetage», révèle fièrement André Leblanc, président et directeur général de Sauvetage l’Aranéa.

Cette homologation représente une avancée en matière de formation en sécurité incendie au Québec. Elle permet de reconnaître que la formation est conforme aux normes et aux standards en vigueur dans ce domaine.

«L’école nationale a été créée en 2000. Il fallait qu’elle se structure et a fait les premiers programmes de base pour l’ensemble des pompiers du Québec. Elle a vu le jour parce que la formation structurée et qualifiante n’était pas disponible dans les régions. Puis, un organisme gouvernemental fonctionne avec des lois et des règlements. Ça prenait un règlement nous permettant d’homologuer des formations. Ce règlement a vu le jour en mars 2015 et depuis ce temps nous avons travaillé avec Sauvetage l’Aranéa qui nous avait approchés pour obtenir cette homologation», indique Jacques Proteau, directeur général de l’École nationale des pompiers du Québec.

En plus du sauvetage en hauteur, l’entreprise évolue également dans le sauvetage en espace clos, sur glace, l’autosauvetage, le sauvetage nautique et dans la détection de gaz.

D’ailleurs, l’entreprise travaille pour homologuer ces autres formations. «Au début, l’école nationale regardait davantage la formation en sécurité incendie uniquement. Puis, ils ont développé des expertises pour plusieurs spécialités. Le sauvetage était toujours repoussé. C’est pour ça qu’on a attendu plusieurs années avant d’avoir cette certification-là. On s’attend à obtenir d’autres homologations pour nos autres spécialités», ajoute M. Leblanc qui a déboursé près de 40 000$ pour être conforme aux standards de l’école dans le but d’obtenir ce qu’il recherchait depuis 17 ans.

Cette formation de Sauvetage en hauteur – niveau 1 de Sauvetage l’Aranéa sera d’ailleurs admissible au programme d’aide financière pour la formation des pompiers volontaires à temps partiel du ministère de la Sécurité publique pour les municipalités ou villes du Québec.

Un pompier polyvalent

Depuis plusieurs années, les pompiers du Québec doivent intervenir non pas uniquement pour les incendies. Selon Jacques Proteau, les municipalités et villes doivent développer les pompiers comme un acteur de première ligne en matière de sécurité civile. «Les pompiers sont des intervenants de première ligne sur tout! 24 heures par jour, 7 jours par semaine et 365 jours par année, les pompiers sont là pour la population. Ils interviennent lors des accidents, incendies, feux de forêt, déversements, fuites, sauvetages ou catastrophes naturelles. En 2016, le pompier est le bras opérationnel de la sécurité civile. La demande dans les formations spécialisées est donc très forte et c’est une bonne nouvelle québécoise qu’on annonce ici chez Sauvetage l’Aranéa», précise M. Proteau.

Sauvetage l’Aranéa mieux équipée pour le sauvetage nautique

L’entreprise de Sainte-Angèle-de-Prémont a procédé à l’acquisition d’une partie des équipements du service de sauvetage nautique de la Ville de Louiseville. Or, l’entreprise pourra offrir ce service de sauvetage nautique et sur glace.

«Oui, on peut offrir le service, mais nous ne sommes pas des pompiers et attendons les appels. Avec nos services, on offre du sauvetage et de la formation dans les usines et dans nos installations. On ne peut donc pas garantir notre disponibilité en tout temps. Par contre, si nous sommes disponibles, oui on va intervenir sur demande tant pour du sauvetage nautique, sur glace, en hauteur ou en espace clos.»

Sauvetage l’Aranéa offrait déjà la formation de sauvetage nautique et sur glace, mais avait délaissé un peu plus ce service par manque d’équipements. En bonifiant ces équipements pour la somme de 9 000$, Sauvetage l’Aranéa relance son programme de formation.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires