Saint-Paulin attend des réponses avant d’aller plus loin

Par superadmin
Saint-Paulin attend des réponses avant d’aller plus loin
La municipalité convoquera la population en assemblée publique au cours des prochains mois.

SANTÉ. À Saint-Paulin, le conseil municipal, la population et les organismes communautaires réfléchissent présentement à la réorganisation des services de santé dans la municipalité.

Un comité s’est chargé d’étudier plusieurs scénarios au cours de l’été, mais les solutions ne sont pas nombreuses pour conserver le CLSC et la clinique médicale. Ce groupe avait comme mandat d’élaborer un projet global permettant de préserver les acquis et de revitaliser le cœur de Saint-Paulin. Afin de s’assurer de faire les choses correctement, des rencontres ont été organisées avec le député de Maskinongé pour faire valoir les attentes de la municipalité d’une part et obtenir les exigences gouvernementales d’une autre part.

«C’était important pour nous de partager nos attentes et obtenir l’assurance que les services de santé dispensés à Saint-Paulin seront maintenus. Les autorités ministérielles veulent que les services du CLSC et de notre Clinique médicale soient regroupés et c’est sur cette base que nous travaillons présentement», commente Serge Dubé, maire de Saint-Paulin. D’ailleurs, il projette que les impacts seront énormes pour la municipalité. «Cette solution peut entraîner la fermeture de la clinique médicale, la dissolution de la corporation qui la gère et l’impossibilité pour la Fabrique de boucler son budget correctement. Donc, nous étudions la possibilité que la Fabrique cède ses immeubles à la municipalité sans compensation financière.»

Dans cette démarche, la municipalité souhaiterait l’aménagement d’une chapelle dans la sacristie pour répondre aux besoins de culte, de même qu’un Centre socioculturel dans l’église pour répondre à des besoins municipaux.

Toutefois, la décision finale est loin d’être prise, car Saint-Paulin est en attente de plusieurs réponses gouvernementales.

M. Dubé souhaite obtenir des garanties ministérielles avant de procéder à la réorganisation des services de santé. De plus, la municipalité attend des accords diocésains, des études de coûts et le montage financier du projet global qui repose sur l’acceptabilité des demandes dans différents programmes gouvernementaux. Dès qu’elle recevra tous les documents nécessaires qui permettront d’aller plus loin, la municipalité entend convoquer les citoyens en assemblée publique avant de prendre une position finale sur la solution idéale. Ce dossier devrait être réglé pour avril 2016.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME SUJET:

Saint-Paulin privée de son CLSC ?

Saint-Paulin conserve son CLSC

Saint-Paulin à la recherche de solutions

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires