Saint-Édouard a maintenant son parc de planche à roulettes

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Saint-Édouard a maintenant son parc de planche à roulettes
Le parc de planches à roulettes a été inauguré par  le préfet de la MRC de Maskinongé, Jean-Yves St-Arnaud,  la mairesse Johanne Champagne et la présidente de la Caisse Desjardins de l'Ouest de la Mauricie, Martine Fortin. (Photo : L'Écho - Bernard Lepage)

LOISIRS. Grâce à des contributions financières de deux partenaires majeurs, Saint-Édouard-de-Maskinongé dispose maintenant d’un tout nouveau parc de planche à roulettes, plus communément appelé skate park.

Située à l’arrière du bureau municipal, la nouvelle aire de jeux asphaltée comprend cinq modules et peut servir autant aux adeptes de planches à roulettes qu’aux amateurs de trottinettes, de BMX ou de patins à roues alignées.

Le projet de 54 000$ a été majoritairement financé par des aides de 25 000$ de la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie et de 23 335$ de la MRC de Maskinongé. « Un montant exceptionnel », a reconnu la présidente de la caisse, Martine Fortin.

En 2019, lorsqu’elle avait retiré les guichets automatiques dans les municipalités de Saint-Édouard, Saint-Justin et Saint-Barnabé Nord, la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie s’était engagée à supporter un projet dans chacune des trois communautés à une hauteur de 25 000$. « Ce skate park était attendu par les jeunes et rejoint nos valeurs coopératives », a-t-elle mentionné.

De son côté, le préfet Jean-Yves St-Arnaud était heureux d’annoncer le versement de 23 335$ dans le cadre de la PSPS (Politique de soutien aux projets structurants) de la MRC de Maskinongé. « C’est une enveloppe réservée aux municipalités pour soutenir des projets qui améliorent la qualité de vie des concitoyens », a rappelé le maire de Saint-Sévère.

La mairesse de Saint-Édouard-de-Maskinongé était évidemment enchantée d’inaugurer ce nouvel équipement qui est déjà utilisé par des dizaines de jeunes du village. « C’était une demande des citoyens », souligne Johanne Champagne.

De plus en plus de jeunes couples viennent s’établir dans la municipalité, notamment sur le Chemin du Domaine-du-Boisé et sur la rue Francine. « Et quand une maison se vend au village, c’est souvent une jeune famille qui y aménage », se réjouit la mairesse. Autre exemple du rajeunissement de la municipalité de 738 habitants, un camp de jour a été y a été instauré cet été pour la première fois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires