Saint-Barnabé souhaite acquérir son église

Saint-Barnabé souhaite acquérir son église
L'église de Saint-Barnabé pourrait devenir un édifice multifonctionnel au cours de la prochaine année. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

PATRIMOINE. Devant la baisse importante du nombre de fidèles aux célébrations et avec des coûts d’entretien de plus en plus élevés, les bâtiments religieux sont appelés à changer de main et de vocation.

Après la vente des églises de Sainte-Angèle-de-Prémont, de Saint-Justin et de Saint-Paulin lors des dernières années, c’est maintenant au tour de celle de Saint-Barnabé de faire l’objet de discussions. La municipalité est intéressée à acheter l’église paroissiale pour en faire un complexe multifonctionnel. « On a besoin de salles communautaires et d’un lieu pour accueillir au moins 10 % de notre population en cas de sinistre majeur pour les 24 ou 48 premières heures. Il faut être capable de loger nos gens. À l’heure actuelle, nous ne sommes pas équipés pour répondre aux exigences gouvernementales. Il nous manque vraiment un édifice multifonctionnel », mentionne le maire, Michel Lemay.

Ce dernier explique que la municipalité aurait la possibilité de devenir propriétaire du bâtiment pour la somme symbolique d’un dollar. Une évaluation de l’état de la bâtisse devra toutefois être effectuée avant d’en arriver à la signature d’une entente. « C’est un bâtiment qui date d’un peu plus de 40 ans, mais qui semble être en bon état. On veut s’assurer qu’il n’y a aucune problématique majeure. C’est une question de sécurité », indique M. Lemay.

Le maire de Saint-Barnabé souligne que les discussions sont positives autour de la table du conseil municipal et que tous les élus sont favorables à un tel projet. « Il est évident que ça va nécessiter des investissements au niveau du remplacement du système de chauffage et pour le réaménagement des lieux, mais ce sont des travaux qui pourront se faire en deux ou trois phases. Il y a moyen de bien planifier ça et d’obtenir des subventions. On sait déjà qu’on peut aller chercher au moins 100 000 $ », précise-t-il.

Saint-Barnabé avait déjà eu l’idée de rénover son pavillon La Corvée, mais le projet a finalement été mis sur la glace étant donné l’explosion des coûts. « Le pavillon des loisirs est désuet, mais il est encore fonctionnel. Il faudrait le réaménager au complet. Au départ, le projet qu’on avait prévu était autour de 600 000 $. Le temps qu’on en parle et qu’on fasse les évaluations, les coûts ont pratiquement doublé. Si on réalisait le projet aujourd’hui, il serait probablement évalué à 1,2 ou 1,4 million de dollars. Tant qu’à investir à cet endroit, on préfère réaménager l’église pour se doter d’installations multifonctionnelles. En même temps, les salles pourraient servir à nos organismes ou pour des réceptions. Il y a une demande pour ça. On gagnerait plus d’espace. C’est une décision stratégique », raconte Michel Lemay.

En devenant propriétaire de l’église, Saint-Barnabé compte également y déménager sa bibliothèque municipale et réserver un espace pour la tenue de cérémonies religieuses. « Ça nous donnerait de l’espace pour un autre bureau et pour agrandir la salle du conseil dans notre édifice municipal. En ce moment, c’est assez serré. Si on regarde l’église, l’école est à proximité. Il y a de plus en plus d’élèves qui utilisent les services de notre bibliothèque. Il faut voir le projet dans son ensemble. C’est une opportunité qu’on doit saisir », croit-il.

Le premier magistrat estime que la municipalité sera fixée sur ce projet au cours de la prochaine année. « On fait tout en notre possible pour devenir propriétaire de l’église dans les meilleurs délais. C’est quelque chose qui devrait se concrétiser au cours de la prochaine année. C’est le prochain conseil qui aura à prendre la décision finale », laisse tomber M. Lemay.

Le maire actuel compte d’ailleurs se représenter aux prochaines élections municipales. Michel Lemay a été maire de Saint-Barnabé de 2005 à 2009, puis de 2013 à aujourd’hui. Il briguera donc un quatrième mandat. Son adversaire, Guillaume Laverdière a quant à lui été élu conseiller en 2018.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires