En quoi consiste le coffrage en maçonnerie?

Publireportage
En quoi consiste le coffrage en maçonnerie?

La première image qui nous vient en tête en entendant le terme « maçonnerie » est peut-être celle de la pose de briques ou de pierres, mais en réalité la maçonnerie ne se limite pas à cela: elle inclut également la fabrication de structures en béton. Ces structures pouvant être de forme et de taille très variées, elles sont d’une grande flexibilité et permettent la construction d’une panoplie d’ouvrages de maçonnerie. Cependant, afin d’obtenir la forme désirée, le coffrage du béton est essentiel. En quoi consiste-t-il donc?

Le rôle du coffrage

Le béton frais n’ayant pas de forme particulière, il épouse la forme de la structure dans laquelle il est coulé. En maçonnerie, cette structure est appelée coffrage. Celle-ci est essentielle, car elle permet de contenir le béton frais jusqu’à ce qu’il durcisse et lui donne la forme définitive désirée. C’est ainsi qu’on peut mouler le béton selon les besoins de la structure. Mais le coffrage doit répondre à plusieurs exigences essentielles afin de donner les résultats escomptés. Quelles sont-elles?

Les exigences en matière de coffrage

Quelles sont les caractéristiques essentielles du coffrage en maçonnerie? D’abord et avant tout, le béton étant très lourd, les coffrages doivent être suffisamment solides pour ne pas se déformer ou s’endommager lors de la coulée du béton à l’intérieur de ceux-ci. De plus, pour qu’un travail de qualité exigeant une vibration du béton frais à l’aide d’équipements de maçonnerie spécialisés (afin d’éliminer les bulles et espaces vides créés lors du coulage) soit exécuté, il est essentiel que la structure soit extrêmement résistante!

D’ailleurs, la surface du coffrage en contact avec le béton devra être non absorbante et étanche, afin de faciliter le décollement de celui-ci sans l’endommager lors du décoffrage. Pour cette raison, le choix du matériel de coffrage est également très important, et il sera relatif aux travaux de maçonnerie envisagés. Quels sont quelques-uns des types de coffrage?

Les différentes sortes de coffrage

En maçonnerie, le bois est définitivement le matériel le plus commun pour réaliser des coffrages. Étant relativement économique, plutôt accessible et facilement modifiable, il présente évidemment de grands avantages. Cependant, il doit répondre à certaines exigences: il doit avoir été préalablement séché et être assez épais pour offrir une grande stabilité structurelle, par exemple. C’est pourquoi, bien que l’utilisation de planches de bois demeure très commune, le contreplaqué, plus solide, sera souvent favorisé lors du coulage d’ouvrages de maçonnerie plus importants et présentant des surfaces planes.

De plus, le bois ayant tendance à être poreux, il sera préférable de l’enduire d’un revêtement étanche, ce qui facilitera grandement le démoulage par la suite.

Les coffrages métalliques sont également courants en maçonnerie. Ils présentent l’avantage de permettre la réalisation de formes atypiques et répétitives. Ils produisent aussi une surface lisse, ce qui est un atout dans certains travaux.

Des experts à toute épreuve

Bref, le coffrage en maçonnerie est un travail qui requiert une grande expertise et une connaissance approfondie des conditions de construction, afin d’obtenir les résultats escomptés. Il est donc recommandé d’avoir recours au service d’une entreprise qualifiée qui saura réaliser les travaux de la façon la plus adaptée au projet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires