Proche d’ici: une autre façon d’acheter localement

Proche d’ici: une autre façon d’acheter localement
Valérie Savoie Barrette, directrice du Service des loisirs et de la culture et Yvon Deshaies, maire de Louiseville. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

ÉCONOMIE. S’il y a bien quelque chose de positif à retenir de la crise sanitaire, c’est qu’elle aura permis de créer un véritable élan collectif vers l’achat local.

La Ville de Louiseville a lancé, hier, sa toute nouvelle plateforme transactionnelle Proche d’ici afin d’encourager l’achat local.

Cet outil convivial et simple d’utilisation permet aux consommateurs de magasiner chez les commerçants louisevillois dans le confort de leur foyer. Quant à eux, les marchands se voient offrir l’accès à un outil numérique pour accroître leur visibilité ainsi que leurs ventes. «Quand la pandémie nous a frappés et que la période de confinement a débuté, je regardais les commerces qui étaient temporairement fermés et je me demandais comment nous pourrions venir en aide à ces gens-là. Ils ont été durement éprouvés. La création d’un centre d’achats virtuel s’est avérée la meilleure idée», commente le maire, Yvon Deshaies.

Reconnaissant le caractère audacieux du projet, M. Deshaies souligne que cette initiative s’inscrit aussi dans la volonté d’aider les commerces de Louiseville à faire le saut vers le commerce en ligne et à s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation de la population.

Cette plateforme regroupe présentement 17 boutiques. Parmi elles, neuf boutiques ont été créées spécialement pour le projet alors que huit autres places d’affaires profitent de cette nouveauté pour promouvoir leur boutique déjà existante. «C’est une extension aux commerces. Ça permet d’afficher la marchandise et de regrouper une grande variété de produits au même endroit. On y retrouve de tout», indique Valérie Savoie Barrette, directrice du Service des loisirs et de la culture.

Selon la Ville de Louiseville, seulement 25 % des commerces du centre-ville avaient une boutique en ligne avant le lancement de cette plateforme. «Proche d’ici a le potentiel d’accueillir 100 commerces. Pour le commerçant, c’est quand même un effort considérable. C’est deux inventaires à gérer. Les gens doivent s’adapter. On y va progressivement. On ne veut pas réduire l’achalandage ou remplacer les commerces physiques, mais plutôt offrir une autre alternative», précise Karell Desaulniers, coordonnatrice à la vitalité du milieu.

Afin de faire connaître sa plateforme, la Ville de Louiseville a mis sur pied une campagne publicitaire qui sera principalement diffusée sur le Web. Elle vise à sensibiliser la population à l’impact que peut avoir l’achat local dans le milieu. «Quand tu achètes à Louiseville, tu redonnes en même temps à ta communauté. Ce sont nos commerçants qui soutiennent régulièrement nos équipes sportives, la culture ou bien les organismes communautaires. Il faut penser à ça aussi. Un simple achat chez un commerçant peut faire toute une différence. Ça contribue aussi au maintien des services de proximité», informe M. Deshaies.

Le coût total du projet s’élève à 35 000 $. Louiseville a réinvesti dans cette plateforme les sommes d’argent qui étaient initialement réservées pour la tenue d’activités récréatives et d’événements  culturels, mais qui n’ont finalement pas eu lieu en raison de la pandémie. «On a décidé de réaffecter cet argent pour nos commerces parce qu’on croit que c’est important de les soutenir. Si nos commerces ferment demain matin, on devra aller à l’extérieur. On relance l’idée de l’achat local. C’est un choix judicieux», formule le maire.

Les marchands louisevillois peuvent adhérer gratuitement à cette plateforme. «Le seul critère c’est d’avoir une adresse commerciale à Louiseville», signale Mme Desaulniers.

Proche d’ici est accessible à l’adresse www.prochedici.ca.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires