Présence accrue des policiers dans les sentiers cet hiver

Présence accrue des policiers dans les sentiers cet hiver

MOTONEIGE. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) interviendront de façon intensive tout au long de la saison de motoneige aux abords et dans les sentiers fédérés de la région, de même qu’un peu partout au Québec.

Cette présence policière accrue vise à sensibiliser les motoneigistes à adopter des comportements responsables et sécuritaires. «Nos policiers seront encore une fois présents dans les sentiers lors de la prochaine saison. Ça fait partie des priorités de la Sûreté du Québec en matière d’intervention. On entend accentuer notre présence. Nos stratégies seront adaptées en fonction de l’achalandage. On pense qu’il y aura plus d’utilisateurs dans les sentiers, mais la situation sera réévaluée en début de saison», indique le sergent Jean Raphaël Drolet, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le corps policier dispose de plus de 300 policiers-motoneigistes formés pour intervenir sur les sentiers de motoneige à travers le Québec et 54 d’entre eux se trouvent dans le district Ouest (Mauricie, Lanaudière, Laurentides et Outaouais).

Ces policiers réaliseront des interventions à des endroits stratégiques tout au long de l’hiver et porteront une attention particulière à la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux, le non-respect de la limite de vitesse et le non-respect de la signalisation dans les sentiers.

Prévention et sensibilisation

La Sûreté du Québec compte également déployer une importante campagne de prévention sur les réseaux sociaux afin de sensibiliser les adeptes de motoneige aux règles à respecter lorsqu’ils empruntent les sentiers aménagés par les clubs locaux. «On travaille avec nos différents partenaires et on compte faire beaucoup de sensibilisation pour rejoindre tous les utilisateurs. L’objectif ultime, c’est que les gens puissent pratiquer ce sport-là en toute sécurité. Le travail se fait autant sur le terrain lors des opérations qu’en prévention par différents moyens de communication», rapporte le sergent Drolet.

Avec la hausse marquée des ventes de motoneiges, la présence de gens inexpérimentés pourrait augmenter dans les sentiers. «Notre travail sera de s’assurer que les utilisateurs pratiqueront la motoneige de façon sécuritaire. C’est là que la prévention est importante surtout pour ceux qui ont moins d’expérience», répond le porte-parole.

L’an dernier, 24 personnes ont perdu la vie en pratiquant la motoneige sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec. «On veut toujours améliorer le bilan. En accentuant notre présence, on souhaite avoir un impact positif. Par contre, les motoneigistes ont aussi un rôle important à jouer dans l’équation», conclut Jean Raphaël Drolet.

Rappelons que la capacité de conduite affaiblie et la vitesse sont les principales causes de collisions mortelles en motoneige.

 

Conseils de sécurité

  • Circuler sur les sentiers balisés et éviter les plans d’eau
  • Éviter de partir seul en randonnée et toujours avertir un proche de l’itinéraire prévu
  • Être particulièrement vigilant à la croisée d’un chemin public
  • Garder la droite en tout temps
  • Respecter la signalisation
  • Ajuster sa vitesse en fonction des conditions des sentiers
  • S’abstenir de consommer de l’alcool ou de la drogue

 

À LIRE ÉGALEMENT:

– Inquiétudes autour de la saison de motoneige

– Les sentiers de motoneige seront achalandés cet hiver

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires