Plus de peur que de mal à Saint-Sévère

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Plus de peur que de mal à Saint-Sévère
Des travaux de drainage devront être effectués autour de l'hôtel de ville de Saint-Sévère. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

INFRASTRUCTURE. Le mauvais drainage  sous l’hôtel de ville de Saint-Sévère est à l’origine de l’affaissement du sol qui a causé la formation de fissures à quelques endroits sur les murs intérieurs et extérieurs de l’édifice municipal.

La Municipalité de Saint-Sévère a finalement reçu le rapport complet des expertises menées par des ingénieurs sur le bâtiment et au niveau du sol.

Les conclusions de ce rapport confirment que la structure du bâtiment ne présente aucune anomalie. «C’est une bonne nouvelle de savoir que la structure n’est pas en cause. Il va maintenant falloir s’occuper de bien drainer le sol près des fondations. On va prendre les mesures nécessaires pour corriger la situation. On doit, entre autres, évaluer combien ça va coûter, qui va payer et déterminer les travaux qui doivent être faits», confie Jean-Yves St-Arnaud, maire de Saint-Sévère.

Les fissures découvertes en mars dernier ont été observées sur la partie du bâtiment qui abritait autrefois la caisse populaire. L’agrandissement réalisé en 2016 ayant permis de regrouper sous le même toit l’hôtel de ville, la bibliothèque et des locaux pour les organismes communautaires n’a pas été touché par cet affaissement du sol.

L’apparition des fissures avait quand même forcé la municipalité à fermer complètement le bâtiment. Le conseil municipal avait aussitôt décidé de déménager son administration dans un bureau municipal temporaire à l’intérieur d’une résidence privée du 70, rue Principale où les services municipaux sont toujours offerts. «On n’a pris aucune chance. Quand un événement semblable arrive, on préfère prendre toutes les précautions nécessaires. C’était beaucoup d’insécurité. Et, à travers tout ça, on devait quand même continuer de fonctionner comme municipalité. Maintenant, c’est rassurant d’avoir l’heure juste», ajoute M. St-Arnaud.

À quand la réintégration?

Ce dénouement positif dans les circonstances ne signifie toutefois pas une réintégration complète dans l’édifice municipal à court terme. «Il y avait beaucoup d’humidité dans le sous-sol et de petits champignons se sont formés. Des matériaux étaient gorgés d’humidité. Nous attendons d’avoir les résultats des tests pour la qualité de l’air d’ici six semaines avant d’autoriser la réintégration partielle du bâtiment. On veut simplement s’assurer qu’il n’y a aucun risque pour la santé», indique le maire.

Si les résultats s’avèrent favorables à une réintégration, Saint-Sévère envisage d’ouvrir en premier lieu sa bibliothèque. La municipalité attendra cependant d’avoir complété les travaux de drainage, le nettoyage et les rénovations à l’intérieur de son hôtel de ville avant d’y rapatrier ses services municipaux et son administration.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des