Plus de 3 M$ pour six projets dans Maskinongé

Plus de 3 M$ pour six projets dans Maskinongé
Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton, Roger Michaud, maire de Maskinongé, Paul Carbonneau, maire d'Yamachiche, Simon Allaire, député de Maskinongé, Yvon Deshaies, maire de Louiseville, Guy Audette, représentant du Club de pétanque de Louiseville et Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

OCTROIS. Les gouvernements du Québec et du Canada s’associent pour soutenir financièrement six projets d’infrastructures récréatives et sportives dans la circonscription de Maskinongé.

Lors de son passage dans la région, en octobre 2019, la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, avait informé les représentants municipaux qu’un nouveau programme d’aide, comportant une enveloppe de 294 millions de dollars, serait prochainement disponible afin de les soutenir dans la construction, l’aménagement, la mise aux normes ou la rénovation d’infrastructures récréatives et sportives.

Ainsi, les municipalités et organismes à but non lucratif admissibles avaient jusqu’au 20 février 2020 pour déposer leur projet. Suite à une longue période d’analyse ralentie par la pandémie, les projets retenus dans la MRC de Maskinongé ont finalement été dévoilés.

Le 23 mars dernier, le député de Maskinongé, Simon Allaire, s’est rendu au Centre des loisirs Desjardins de Maskinongé pour annoncer une aide financière maximale de 3 017 278 $ pour six projets de sa circonscription, au nom de la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest et de la ministre fédérale de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna.

«Ce programme a suscité beaucoup d’intérêt dans notre milieu. À travers la Mauricie, c’est la MRC de Maskinongé qui a le plus grand nombre de projets subventionnés. C’est une belle fierté. Les maires ont vu que le programme pourrait les aider à développer de belles infrastructures. Plusieurs municipalités ont appliqué et ce sont six beaux projets qui ont été acceptés dans Maskinongé. C’est extraordinaire», souligne le député, Simon Allaire.

«Les dossiers ont été bien montés. C’est le résultat de l’accompagnement qu’on a fait avec les municipalités et de mes représentations auprès de Mme Charest pour démontrer qu’il y avait un réel besoin dans Maskinongé. Ça a été entendu et je suis très content», ajoute-t-il, en précisant que seulement deux projets ont été refusés.

Le gouvernement du Québec investit 1 508 639 $ grâce à son Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). Ce programme découle d’une entente bilatérale intégrée (EBI) survenue entre Québec et Ottawa, à l’été 2018. Pour sa part, le gouvernement du Canada injecte également la somme de 1 508 639 $ par le biais du volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives du programme d’infrastructure Investir dans le Canada.

«Ces nouvelles infrastructures sportives vont permettre à la circonscription de Maskinongé d’être encore plus attractive. Elles seront encore plus propices à la pratique des activités physiques et sportives préférées des familles, des aînés et des travailleurs. Ces investissements stimulent la relance économique. Étant moi-même passionné de sport et père de famille, je sais à quel point les activités sportives sont importantes pour une communauté en santé», affirme Simon Allaire.

Cette année, au Québec, près de 200 projets d’infrastructures récréatives et sportives seront soutenus par les gouvernements dans le cadre du programme PAFIRS.

Liste des projets acceptés dans Maskinongé

Toiture patinoire extérieure – Maskinongé

La Municipalité de Maskinongé prévoit couvrir sa patinoire extérieure afin de prolonger la saison de hockey et de patinage. Ce toit permanent permettra aux utilisateurs de pratiquer leur sport favori à l’abri des intempéries. Maskinongé reçoit une aide financière de 946 948 $ sur un projet total de 1,3 million de dollars. «On a fait faire des plans préliminaires et on a travaillé fort pour que ça se réalise. Aujourd’hui, c’est la concrétisation de notre projet. C’est une bonne nouvelle pour nos citoyens», mentionne le maire, Roger Michaud.

Les travaux de construction de cette infrastructure s’échelonneront sur quatre mois et devraient débuter à la fin de l’été.

Réaménagement complexe sportif – Saint-Alexis-des-Monts

La Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts transformera le complexe sportif Aurèle-Plante en centre multisport. Ce projet de réaménagement vise à offrir une plus grande diversité d’activités sportives intérieures à la population et à redynamiser cette infrastructure municipale. Saint-Alexis-des-Monts reçoit une aide financière de 843 119 $ sur un projet de 1,2 million de dollars. «C’est un changement de vocation. Il n’y aura plus de patinoire intérieure l’hiver. Nous allons en faire une à l’extérieur. On veut un intérieur plus fonctionnel. On va ajouter plusieurs plateaux sportifs, une salle de spectacle et une salle de conditionnement physique. On ne pouvait pas laisser aller ce bâtiment-là», souligne le maire, Michel Bourassa.

Les travaux de réaménagement débuteront cet automne et auront lieu en plusieurs phases.

Aménagement terrains de soccer – Louiseville

La Ville de Louiseville compte aménager de nouveaux terrains de soccer près de l’école secondaire l’Escale afin de regrouper toutes ses infrastructures sportives au même endroit. Louiseville obtient une aide financière de 758 877 $ sur un projet estimé à plus d’un million de dollars. «Nos terrains de soccer sont désuets. Il aurait fallu mettre beaucoup d’argent dessus. Ils sont actuellement derrière les petites écoles et à l’écart. Le soccer est aimé. Il fallait qu’on organise mieux nos terrains de soccer pour les jeunes. Notre désir, c’était d’avoir tous nos sports dans le même secteur. Nos nouveaux terrains seront également dotés d’un bloc sanitaire», commente le maire, Yvon Deshaies.

Les travaux d’aménagement des nouveaux terrains de soccer devraient débuter ce printemps.

Construction d’un boulodrome – Louiseville

Le Club de pétanque de Louiseville souhaite construire un nouveau boulodrome d’ici deux ans. Un comité de quatre bénévoles travaille spécifiquement sur ce projet depuis 2018. L’objectif est de permettre aux membres de jouer à la pétanque à l’année dans un espace accessible, moderne et sécuritaire. Le Club vient de recevoir une aide financière de 275 941 $ pour son projet évalué à 405 000 $. «C’est une super nouvelle pour nous. Nous avons déjà réussi à amasser 90 000 $ pour notre projet. La Ville s’est déjà engagée à nous céder le terrain. Nous cherchons actuellement un architecte pour faire les plans. Ça avance bien. Nous attendions cette nouvelle avec impatience», raconte Andrée Viau, porte-parole et membre du comité.

Rénovation du pavillon des loisirs – Yamachiche

La Municipalité d’Yamachiche s’apprête à rénover son pavillon des loisirs. Le projet consiste en la réfection de la toiture et la mise à niveau de l’élévateur à l’intérieur du bâtiment. La municipalité souhaite également procéder à l’asphaltage de sa patinoire. Une aide financière de 97 743 $ est attribuée à Yamachiche sur un projet total d’environ 146 000 $. «Nous avons à cœur d’améliorer nos infrastructures sportives pour le bien-être de nos familles et nos citoyens. J’y tiens. Ça contribue à garder nos familles chez nous et ça peut en attirer d’autres. Notre pavillon des loisirs avait bien besoin de ces investissements», rapporte le maire, Paul Carbonneau.

Les travaux de rénovation et d’asphaltage de la patinoire auront lieu cet été.

Aménagement d’une piste d’hébertisme – Saint-Élie-de-Caxton

La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton aménagera une piste d’hébertisme accessible à l’année dans son nouveau parc nature et culture. Ce projet de l’ordre de 125 000 $ profite d’une contribution financière gouvernementale de 94 650 $. «C’est une bonne nouvelle ce matin. Je suis très heureux de la décision du gouvernement de nous donner un coup de main pour ce projet. Ce sont des jeunes parents qui siègent sur le comité aviseur du parc qui nous demandaient ça. Ce n’était pas prévu dans le projet initial, mais on trouvait que c’était intéressant pour les jeunes. On va réserver une section des sentiers pour faire cette piste d’hébertisme. C’est un bel ajout à notre projet», exprime le maire, Robert Gauthier.

L’aménagement de cette nouvelle piste d’hébertisme devrait se faire au cours de l’été.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires