Pierre Cloutier accède à la direction générale

Pierre Cloutier accède à la direction générale
Pierre Cloutier, directeur général de la Société d'aide au développement des collectivités de la MRC de Maskinongé. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

SADC de la MRC de Maskinongé

LOUISEVILLE. La Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de la MRC de Maskinongé a un nouveau directeur général. Il s’agit de Pierre Cloutier qui occupait jusqu’à tout récemment le poste de conseiller en développement et communication, en plus d’être coordonnateur du mentorat pour entrepreneurs au sein de la même organisation.

Établi depuis 29 ans dans la MRC de Maskinongé, M. Cloutier cumule plus de 18 années de service à la SADC. L’organisme était sans direction générale depuis le départ d’André Desjardins en novembre dernier, cinq mois après son embauche. Celui-ci avait succédé à Julie Lemieux.

C’est suite à une courte réflexion sur son parcours de vie professionnelle que Pierre Cloutier a manifesté, au début du mois de décembre dernier, son intérêt pour le poste.  «Je suis très heureux et enthousiaste d’entreprendre ce nouveau chapitre. Après autant d’années passées dans un tout autre rôle, c’est une belle fierté pour moi maintenant de diriger la SADC. J’ai l’organisation à cœur depuis longtemps. J’ai vu évoluer l’organisme et mon sentiment d’appartenance est très élevé. J’étais rendu à un moment dans ma vie où j’avais besoin d’un défi professionnel qui me stimulerait davantage», confie Pierre Cloutier.

«C’est un grand défi pour moi, mais je vois ça aussi comme une belle opportunité. J’avais cet intérêt d’apprendre et de relever le défi. L’organisation est solide et je veux être à la hauteur. J’ai des collègues extraordinaires. Ma force dans le passé a été de créer des liens, des partenariats avec les organisations et les gens du territoire. Je compte poursuivre dans cette même direction-là», dit-il.

Vision

Au cours des six prochains mois, le nouveau directeur général entend analyser un peu plus en profondeur son organisation. Il souhaite notamment réévaluer les services offerts et l’organigramme en place afin de mieux répondre aux besoins du milieu. «Je veux savoir qu’est-ce qu’on peut faire de mieux et qu’est-ce qu’on peut offrir aux entrepreneurs pour assurer leur développement. Nous avons acquis au fil des années une belle crédibilité sur le territoire. C’est précieux. Le défi est de toujours répondre adéquatement aux attentes des entrepreneurs et de notre communauté. Il est normal de remettre en question certaines façons de faire pour devenir plus efficace et efficient dans notre travail», précise M. Cloutier.

D’ailleurs, la SADC n’entend pas faire l’embauche d’une conseillère ou d’un conseiller en développement et communication à court terme. «Je ne veux pas faire d’embauche prématurée. On veut prendre le temps de bien faire les choses et d’analyser notre organisation en fonction des besoins. Les tâches pour ce poste seront redistribuées à l’interne d’ici-là», confirme M. Cloutier.

L’arrivée de Pierre Cloutier à la direction générale de la SADC coïncide avec la signature d’une nouvelle entente avec Développement économique Canada et survient au même moment où la MRC de Maskinongé se penche sur la nouvelle planification stratégique de Vision Maskinongé. En fonction des enjeux et des orientations du territoire, la SADC projette d’adapter ses projets, ses activités et ses actions toujours dans une perspective de développement durable. «La SADC offre des services de financement complémentaire et d’accompagnement des PME, des commerces de détail et des entreprises de service. On se distingue avec notre offre de service et avec notre approche personnalisée. On doit s’adapter aux nouveaux besoins des entrepreneurs. On doit garder une proximité avec ces clients-là. Ça fait partie de nos défis de maintenir la qualité de nos services, de les bonifier et de toujours être à la page», reconnait-il.

Choix logique

Le conseil d’administration de la SADC de la MRC de Maskinongé révèle avoir pris en compte la connaissance de l’organisation, des partenaires et des enjeux locaux dans cette décision d’attribuer le poste à Pierre Cloutier. Son implication dans le milieu fut aussi un aspect considéré. «Le conseil d’administration se réjouit de cette nomination. Pierre Cloutier est reconnu pour sa capacité à établir d’excellentes relations. Son approche auprès des clients, basée sur la confiance et le respect, permettra de bien répondre à leurs attentes et à leurs exigences», commente Odette Gélinas, présidente de la SADC.

Pierre Cloutier a fait ses débuts à la SADC de la MRC de Maskinongé en tant que conseiller jeunesse.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des