Ouverture imminente des marchés publics

Ouverture imminente des marchés publics

Après une pause forcée d’un an, les marchés publics d’Yamachiche et de Saint-Élie-de-Caxton seront de retour cet été.

La Coopérative de solidarité agroalimentaire régionale de la MRC de Maskinongé se prépare actuellement à l’ouverture de ses deux marchés publics sur une base régulière.

« Le déconfinement et l’assouplissement des mesures sanitaires nous permettent de reprendre nos activités. L’an dernier, c’était assez complexe d’organiser un marché public. C’est pour ça que nous avions décidé de faire un marché virtuel. Maintenant, en ce qui concerne les événements extérieurs, tout est plus simple. On a aussi l’appui des municipalités pour nous aider », admet le président Nicolas Gauthier, aussi propriétaire de la ferme Le Rieur Sanglier.

À Yamachiche, le marché public sera érigé dans le stationnement de l’église un samedi sur deux, du 12 juin jusqu’au 4 septembre. Du côté de Saint-Élie-de-Caxton, quatre marchés publics sont prévus. Ils auront lieu dans la cour extérieure du Garage de la culture le premier dimanche de chaque mois à compter du 4 juillet.

La population aura de nouveau l’occasion de rencontrer les producteurs de la région et faire le plein de produits frais. Certaines directives devront quand même être respectées par les clients, précise M. Gauthier. « Il n’y aura pas de dégustation sur place. Les gens devront se désinfecter les mains à l’entrée, respecter la distanciation et le port du masque sera obligatoire. Un parcours à sens unique est aussi prévu pour assurer une meilleure circulation et pour contrôler l’achalandage. Nous aurons des bénévoles sur place pour bien guider les gens », dit-il.

Au total, près d’une quinzaine de marchands ont déjà confirmé leur présence à cet événement estival.

Réel engouement

Malgré toutes les restrictions et contraintes sanitaires, la coopérative avait organisé deux marchés publics éphémères l’an dernier. L’expérience a été répétée en début d’année pour souligner l’arrivée du printemps et la fête des Mères. « Ces rares marchés ont été exceptionnels pour tous les marchands. Nous avons enregistré des ventes records », analyse le président, qui s’attend à connaître une excellente saison cette année.

« Nous avons hâte que ça commence. L’engouement est là. Les gens veulent sortir, veulent encourager nos producteurs et acheter localement. Ils ont aussi plus de temps pour cuisiner et ils portent un peu plus attention à ce qu’ils achètent. On pense bien que ce sera une bonne année pour les marchés publics », croit-il.

« On ne veut pas perdre le contact avec les clients. Pour plusieurs de nos marchands, les marchés publics représentent leur principale source de revenus. C’est un bel endroit pour vendre et pour se faire connaître. Jusqu’à maintenant la réception est super bonne », reconnait M. Gauthier.

Panier Maski se transforme

Depuis son lancement en juin 2020, le marché public virtuel Panier Maski connait du succès. Cette plateforme propose aujourd’hui plus de 300 produits provenant de 24 producteurs et transformateurs de la région. La coopérative a bon espoir d’atteindre son objectif initial de 75 livraisons par semaine. Pour ce faire, Panier Maski prend de l’expansion et deviendra Panier Mauricie.

Le marché virtuel a reçu l’appui financier du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) ainsi que du Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Mauricie (PDAAM) pour ce projet. Le soutien totalisant 100 000 $ va permettre d’élargir le territoire et de faire plus de livraisons à domicile.

Pour découvrir Panier Maski et commander des produits locaux: https://paniermaski.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires