Omnifab: la santé et le bien-être des employés à cœur

Omnifab: la santé et le bien-être des employés à cœur
Rosalie Morel, agente de développement et porte-parole de l'entreprise Omnifab. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

LOUISEVILLE. Au-delà de son expertise en conception, en ingénierie mécanique, en usinage et en soudure, l’entreprise Omnifab se démarque par son souci constant d’offrir à ses employés un environnement de travail stimulant.

La croissance fulgurante de cette entreprise, dans les dernières années, lui a permis de réaliser deux phases majeures d’expansion, de diversifier son offre de services et d’élargir son marché. Cette entreprise fait également preuve de créativité et d’innovation pour recruter de la main-d’œuvre.

Consciente des bienfaits de l’activité physique en milieu de travail, Omnifab propose à son personnel une offre de soins de santé variée et des installations qui favorisent le bien-être de tous ses employés. «On a toujours pris soin de nos employés, reconnait Rosalie Morel, porte-parole de l’entreprise. C’est la base chez Omnifab. On veut qu’ils soient heureux, qu’ils aient le goût d’entrer au travail le matin et qu’ils soient comme chez eux.»

À l’étage de son usine, la direction d’Omnifab a aménagé un gymnase dans lequel se trouvent de nombreux appareils d’entraînement accessibles en tout temps.

Afin d’offrir un peu de répit et de détente aux salariés, une massothérapeute offre des séances de massage deux fois par semaine.

Pour ceux qui désirent bouger davantage, une kinésiologue donne, sur place, des cours de crossfit et de spinning. Cette professionnelle élabore aussi des programmes de musculation et de conditionnement physique personnalisés. À cela s’ajoutent les horaires de travail flexibles, le service de coiffure, une cafétéria moderne, les séances de course à pied, des sorties de groupe et une équipe de dekhockey composée d’employés.

Depuis 2015, Omnifab a investi des centaines de milliers de dollars dans la santé et le bien-être de ses employés faisant d’elle une entreprise modèle dans la région.

Aide financière

Pour encourager ses bonnes pratiques, le gouvernement du Québec vient de lui octroyer une subvention de près de 40 000$ pour augmenter la superficie de sa salle d’entraînement et la réaménager en salle multisports. Ce projet est estimé à plus de 130 000$. «On manquait d’espace dans notre gymnase pour faire des activités en groupe. Quand les employés arrivaient dans le gym, c’était difficile de permettre à tout le monde de s’entraîner et de faire plusieurs activités en même temps. Comme chez Omnifab on est une grande famille et qu’on travaille tous ensemble, ce projet d’agrandissement nous est apparu intéressant. Le réaménagement nous permettra une meilleure utilisation de l’espace et du temps. On voulait vraiment une salle à notre image», révèle Mme Morel.

Rosalie Morel, agente de développement et porte-parole d’Omnifab ainsi que les membres du comité santé et bien-être de l’entreprise, soit Stéphane Blais, employé, Patrick Bergeron, employé, Cynthia St-Pierre (au centre), employée, Sabrina Gervais, massothérapeute et kinésiologue et Louis-Simon Beaulieu, employé. Photo Pier-Olivier Gagnon

Pour Omnifab, la santé et les saines habitudes de vie font partie de la culture de l’entreprise. «Avec tout ce qu’on offre à nos employés, on sent qu’ils sont plus heureux et on observe une bonne productivité», précise-t-elle.

L’entreprise louisevilloise a récemment créé un comité santé et bien-être pour encore mieux répondre aux besoins de ses employés. «Nous avons présentement 20% de nos employés qui utilisent nos services ou nos installations sportives. Notre objectif c’est d’aller chercher un autre 20%. Le comité aura cette tâche de réfléchir à de nouvelles idées et activités qui pourraient être implantées. Au final, ce qu’on veut, c’est le bien-être de nos employés», ajoute la porte-parole de l’entreprise.

Omnifab compte d’ailleurs s’appuyer sur un sondage mené auprès de son personnel pour satisfaire encore plus son équipe. «Il y a plusieurs possibilités. On parle entre autres d’ajouter des jeux, une table de ping-pong, un simulateur de golf, des cours de yoga ou de boxe. On pense aussi à mettre l’emphase sur l’alimentation et la nutrition, notamment en aménageant un coin de smoothies.  Des ateliers de gestion du stress et de la respiration pourraient être intégrés. Ce sont toutes des suggestions qui seront analysées et considérées», souligne Rosalie Morel.

Les travaux d’agrandissement de la salle d’entraînement doivent débuter ces jours-ci et seront terminés pour juin.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des