Olymel déploie un plan de formation pour ses employés

Olymel déploie un plan de formation pour ses employés
Louis Banville, vice-président, ressources humaines chez Olymel

YAMACHICHE. Si l’embauche de 314 nouveaux employés représente un défi à l’usine d’ATrahan Transformation de Yamachiche, une division d’Olymel, celui de la formation en est un tout aussi important. L’entreprise vient de mettre en place un nouveau plan de formation destiné aux employés de l’usine du chemin des Acadiens. «L’objectif ultime c’est que les nouveaux employés, comme les employés actuels, puissent recevoir une formation pour les rendre aptes à transformer des produits de viande à travers les opérations de désossage. Il y a de la théorie et de la pratique. C’est une formation qui se fait graduellement», explique Louis Banville, vice-président, ressources humaines chez Olymel. Dès leur embauche, les nouveaux employés participeront à des tables de formation dirigées par des formateurs à l’interne ou des employés expérimentés. «On commence à former nos employés sur des tâches simples. On parle entre autres du maniement du couteau, les bonnes pratiques de salubrité alimentaire, la santé et la sécurité au travail, l’ergonomie au travail et le respect des spécifications des coupes pour nos différents produits. Les gens  débutent généralement comme journalier avant de se spécialiser dans un autre poste sur les lignes de production», partage M. Banville. «C’est un métier qui reste encore très manuel. On a à cœur la sécurité du personnel et la salubrité des aliments», souligne-t-il. Cet important projet de formation vise à développer les compétences des employés actuels et futurs, en plus de mettre à jour les connaissances et les méthodes de travail des travailleurs en fonction des changements technologiques à venir au sein de l’usine d’ATrahan Transformation à Yamachiche, et ce, de manière à conserver les plus hauts standards de qualité.

«C’est un énorme défi de faire de la formation et tout en continuant les opérations normales dans l’usine.» – Louis Banville, vice-président, ressources humaines chez Olymel

Québec donne 1,6 M$ Le gouvernement du Québec a accordé une aide financière de 1,6 M$ à Olymel pour ce plan de formation. Répartie sur deux ans, l’aide financière contribuera au maintien de 720 postes et à la création de 314 emplois dans la région. Pour sa part, l’entreprise investira une somme équivalente dans ce projet. Ce soutien financier du gouvernement provincial permettra d’aider l’entreprise à assumer les coûts rattachés au temps «non-productif», soit le salaire des employés en formation. «C’est un investissement en formation. Il faut continuer à produire malgré le fait qu’on forme presque le tiers de la main-d’œuvre. Ce n’est pas sans impacter le coût de revient. Ça vient aussi supporter l’encadrement de supervision et le développement des programmes de cours aussi. Ça couvre des dépenses qu’Olymel doit faire normalement, mais en volume comme ça, c’est assez unique», poursuit le vice-président, ressources humaines chez Olymel. Ce plan de formation a été élaboré en fonction des meilleures pratiques en formation chez Olymel, en tenant compte des spécifications des coupes propres à ce qui se fera à l’intérieur de l’usine. Cette initiative en formation sera d’ailleurs très importante pour l’avenir de l’entreprise. Historiquement, c’est la première fois qu’Olymel a autant de personnel à former en une courte période de temps.

Des travailleurs d’ATrahan à l’œuvre. Photo Pier-Olivier Gagnon
«On a déjà vécu l’ouverture d’un deuxième quart de travail, le soir, dans nos établissements où on avait 100 à 200 personnes à former. Ce ne sont pas des choses qui arrivent souvent, mais c’est déjà arrivé par le passé qu’Olymel ait, dans une période de temps similaire, à faire un volume de formation aussi important. Ce qui vient colorer le dossier ici, ce sont les nouvelles coupes. Il y a aussi une nouvelle technologie utilisée et de nouveaux équipements modernes qui entrent dans l’usine. C’est pourquoi on prévoit aussi former la majorité de nos employés actuels. C’est un énorme défi de faire de la formation et en même temps continuer d’opérer normalement dans l’usine. On travaille avec un produit périssable et la marge d’erreur est pratiquement nulle. Ça demande une grande rigueur, une grande discipline et beaucoup de vigilance», reconnait Louis Banville. Rappelons que l’entreprise est spécialisée dans l’abattage et la découpe de porcs. Elle distribue ses produits dans plus de 50 pays. Les travaux progressent Le vaste chantier de 110 millions de dollars avance toujours à une bonne vitesse, dans les délais et les coûts prévus. Ces travaux permettront à Olymel de doubler la superficie de l’usine de Yamachiche afin d’augmenter la production. Le nombre de porcs abattus passera de 17 500 à 36 000 par semaine. Une conduite d’eau potable de 12 pouces dédiée exclusivement à l’usine d’Olymel est présentement en construction entre Saint-Léon-le-Grand et Yamachiche. 85 nouveaux employés embauchés Parallèlement à son projet d’expansion et de modernisation estimé à 110 millions de dollars, Olymel poursuit ses efforts pour recruter les 314 employés requis pour combler tous les besoins en main-d’œuvre à l’usine de Yamachiche, d’ici le printemps 2019. Actuellement, Olymel indique être en avance sur son plan de recrutement. Depuis février dernier, 85 nouveaux travailleurs ont été embauchés. La campagne de recrutement est divisée en plusieurs étapes et celles-ci suivent le processus de construction de l’usine et la capacité de bien former les employés. Actuellement, tous les nouveaux travailleurs recrutés, à quelques exceptions près, proviennent de la région. Les dirigeants sont confiants de pouvoir attirer de la main-d’œuvre qui demeure dans un rayon de 50 kilomètres de l’établissement. Des services de navette quotidienne sont mis à la disposition des gens intéressés à décrocher un emploi à l’usine d’ATrahan Transformation à Yamachiche. Actuellement, une vingtaine de travailleurs utilisent ce service. Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Clovis Kahigiso
Clovis Kahigiso
4 années

Bonjour Monsieur juste vous demander comment travail au sein de l’usine olymel ? Car à tout moment je vous des offres j’ai essayé suivant de postulé mais il y a pas toujours la réponse pour ma demande, svp suis amour d’amour de l’entreprise olyme.suis en république démocratique du Congo merci

Clovis Kahigiso
Clovis Kahigiso
4 années

Bonjour monsieur pire -olivier vous recrutés les étrangers au sein de l’entreprise olymel provenant Madagascar et il Maurice(les pays qui parle français) moi aussi suis en république démocratique du Congo on parle aussi français,je suis l’amour de l’entreprise olymel je partage même vos publications svp vous pouvez m’aide d’avoir des coordonnés car j’ai déjà postulé tant des fois mais il y a pas toujours la réponse merci.