Nouvelle vision, même objectif!

Nouvelle vision, même objectif!
Alain Béland, directeur et Alain Laflamme, directeur adjoint du Service de sécurité incendie de la Ville de Louiseville. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Service de sécurité incendie de Louiseville

INCENDIE. Le Service de sécurité incendie de Louiseville est maintenant dirigé par un nouveau directeur et son adjoint. Les changements apportés à l’état-major ont déjà permis de mettre en place une toute nouvelle dynamique qui semble plaire aux pompiers.

La Ville de Louiseville a procédé, le 10 juin dernier, à l’embauche d’Alain Béland comme directeur suite au départ de Marcel Lupien.  M. Béland a été l’adjoint du chef au cours des 13 dernières années et cumule un total de 36 ans d’expérience au sein de cette brigade. Seul à soumettre sa candidature, il a tout de même passé avec succès les tests exigés par la Ville de Louiseville.

Une fois nommé, le nouveau directeur a lancé un appel de candidatures pour combler le poste d’adjoint. À cet effet, le conseil municipal a approuvé, le 12 août dernier, l’embauche d’Alain Laflamme pour occuper ce rôle. Trois candidatures qualifiées «d’excellentes» par le directeur avaient été reçues. En plus d’avoir été lieutenant au sein de la brigade, M. Laflamme détient plusieurs formations reconnues pour ce poste. Il était également à la tête des pompiers de Maskinongé et possède une vaste expérience pour les tâches reliées à l’emploi.

Le Service de sécurité incendie de Louiseville amorce donc aujourd’hui un nouveau chapitre. «Notre organisation a vécu dernièrement des changements, mais maintenant on regarde vers l’avenir. Je suis super content d’avoir été nommé comme directeur et je serai bien appuyé. C’est beaucoup de travail. Ça demande un peu d’apprentissage, mais je vois ça comme un beau défi», souligne le directeur, Alain Béland.

«Notre organisation a vécu dernièrement des changements, mais maintenant on regarde vers l’avenir»

– Alain Béland

«J’ai rencontré mes pompiers pour partager ma vision et je sens que l’équipe est motivée et déterminée. Il y a une belle chimie. Nos pompiers sont professionnels, compétents et dévoués. Ce sont de vrais guerriers. Je suis fier d’avoir une équipe comme ça», dit-il.

Servir et prévenir

À travers sa mission, sa vision et ses valeurs bien établies, le Service de sécurité incendie de la Ville de Louiseville met au centre de ses préoccupations la sécurité des citoyens. D’ailleurs, Alain Béland confirme que les efforts en matière de prévention des incendies seront maintenus. L’excellente collaboration de la direction avec le préventionniste en poste facilitera, entre autres, la mise en œuvre des actions prévues.

De plus, le directeur amène avec lui de nouvelles façons de faire et explique que de nouvelles politiques seront implantées au sein de l’organisation, notamment lors des interventions. Ces ajustements mineurs auront pour effet d’améliorer l’efficacité du service. «J’arrive avec une nouvelle approche et de nouvelles idées. J’ai l’intention de mieux structurer notre service. Je vais toujours travailler pour améliorer les choses lorsque c’est possible», rapporte M. Béland.

Ce dernier a aussi l’intention de maintenir les ententes d’entraide avec les brigades des municipalités voisines. «On se doit d’avoir de bonnes relations avec les pompiers des autres municipalités et d’avoir un système d’entraide. Nous travaillons souvent avec nos confrères de Maskinongé, Sainte-Ursule et Yamachiche. C’est important de conserver cette façon de faire. Tout le monde est gagnant là-dedans. Les gars s’habituent à travailler ensemble. De jour, comme nous sommes des pompiers à temps partiel, on ne sait jamais le nombre de gars qui vont se présenter sur les lieux d’une intervention. C’est pourquoi l’entraide mutuelle est importante», confie le directeur.

Défis

Le nouveau chef aura plusieurs défis à relever. Parmi eux, on note l’élaboration du budget du service incendie pour l’année 2020, la gestion des ressources humaines, l’embauche de nouveaux pompiers et l’élaboration du Plan de mesures d’urgence de la Ville de Louiseville. Comme le service dispose d’équipements et de véhicules modernes, aucun investissement majeur n’est prévu à court terme.

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Louiseville doit également composer avec un nombre sans cesse croissant d’appels depuis quelques années et la majorité d’entre eux nécessitent l’intervention des pompiers. À la fin du mois d’août, les pompiers de Louiseville avaient répondu à 110 appels.

Des changements ailleurs

Avec le départ de son directeur Alain Laflamme, le Service de sécurité incendie de Maskinongé a également été forcé de revoir sa structure organisationnelle. Or, l’adjoint Éric Rinfret devient le nouveau directeur du service. Il sera secondé dans ses fonctions par Marc-André Doyon et assisté par trois nouveaux lieutenants.

Comme à Louiseville, Maskinongé lancera prochainement un appel de candidatures pour recruter de nouveaux pompiers.

À Saint-Barnabé, la municipalité a procédé à l’embauche de Daniel Isabelle comme directeur du service incendie. Ce dernier occupe les mêmes fonctions à Saint-Étienne-des-Grès et Saint-Boniface.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des