Noovelia met sur pied un détecteur de distanciation physique

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Noovelia met sur pied un détecteur de distanciation physique
Plus de 10 000 unités du Kencee u2 seront produites dans un premier temps et les premières livraisons se feront à compter de la mi-juin. (Photo : Photo courtoisie)

Noovelia a décidé d’offrir son expertise au service des entreprises en proposant une balise de distanciation sociale nommée Kencee u2. Celle-ci leur permettra de continuer ou recommencer leurs opérations en respectant les normes gouvernementales liées à la pandémie de la COVID-19.

Le concept est simple. Les employés n’ont qu’à porter ladite balise afin de se conformer à la réglementation, tout en préservant leur santé. Fonctionnant par radiofréquence via la technologie ultra-wideband, le Kencee u2 offre sécurité et quiétude aux travailleurs, ainsi qu’à leur employeur.

«Nous avons développé la technologie derrière le Kencee u2 il y a déjà deux ans. À la base, il sert un peu de GPS, si on veut. Il analyse les temps et les mouvements à l’intérieur de l’usine et permet de savoir où se trouve Marc et où se trouve Pierre. Ça permet aussi de voir où on perd en efficacité et donc, d’améliorer les performances», indique Alain Lemieux, vice-président développement stratégique et acquisitions de Noovelia.

«Notre produit est 100% québécois et il offre une excellente précision, à l’intérieur d’un centimètre. On a vu apparaître ce genre de détecteur en version Bluetooth, mais ce n’est pas autant précis.»

La pandémie actuelle frappe au-delà de l’imaginaire et bien malin celui qui pourrait prédire la fin de la COVID-19, encore moins l’arrivée d’un vaccin.

«On a toute de suite imaginé comment on pourrait l’adapter à la crise. Notre balise de distanciation sociale est de type <@RI>plug & play<@$P> que les employés attachent solidement à leurs vêtements lors de leur présence dans l’usine, par exemple. Lorsqu’une personne arrive à proximité d’une autre, selon la règle de distanciation en vigueur (deux mètres), la balise envoie un avertissement sonore, lumineux et par vibrations.»

«Nous visons principalement les entreprises et les organisations, car une balise doit en détecter une autre pour être efficace. Il faut que toutes les personnes dans le même environnement en portent une pour qu’elles puissent communiquer entre elles, ajoute-t-il. On pourrait l’intégrer dans les écoles où il est souvent dur d’expliquer, mais surtout de faire respecter les deux mètres à un enfant. Ça pourrait être dans un magasin à grande surface également. On remet au client une balise à l’entrée, balise qu’il va remettre à la sortie.»

Kencee u2 est conçu, fabriqué et assemblé à Louiseville. Cette annonce n’est que la phase 1 du projet puisque Noovelia voit grand pour cette technologie.

«Nous avons aussi senti qu’un besoin de ce type de produit commençait à poindre dans le milieu hospitalier afin de permettre l’accès à des zones sécurisées sans avoir besoin de présenter une carte. Son fonctionnement est que chaque balise possède un code RFID (Radio Frequency Identification) unique qui permet d’identifier précisément l’individu la portant», explique M. Lemieux.

«Notre équipe est déjà à pied d’œuvre pour développer encore davantage notre balise et ainsi offrir dans les versions futures diverses configurations possibles avec, entre autres, une gestion d’accès avec registre, une traçabilité d’historique des déplacements et des alarmes de proximité ainsi qu’une localisation en temps réel.»

À noter que plus de 10 000 unités du Kencee u2 seront produites dans un premier temps et que leur coût unitaire sera de 149.99$. Un escompte de volume sera aussi possible pour les entreprises désireuses de se procurer le produit.

Les premières livraisons se feront à compter de la mi-juin selon l’ordre des commandes reçues. (JC)

Partager cet article

1
COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
hanns Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
hanns
Invité
hanns

Non merci! j’insiste, Non merci!