Neuf promesses importantes pour Simon Allaire dans Maskinongé

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Neuf promesses importantes pour Simon Allaire dans Maskinongé
Simon Allaire en conférence de presse au restaurant Les Ailes du sport, à Louiseville, mercredi. (Photo : L'Écho: Daniel Birru)

ÉLECTIONS 2022. Le député sortant et candidat de la Coalition Avenir Québec dans Maskinongé, Simon Allaire, a présenté les neuf engagements phares sur lesquels il compte mettre l’accent, durant la campagne électorale actuelle.

M. Allaire s’est adressé à une quarantaine de militants caquiste rassemblés dans une salle du restaurant Les ailes du sport, à Louiseville. S’il est réélu le 3 octobre prochain, il promet de s’attaquer à neuf dossiers qui sont d’une importance capitale pour les résidents de Maskinongé : le réseau cellulaire, les services de proximité en santé, la revitalisation du centre-ville de Louiseville, l’infrastructure scolaire et communautaire, l’aire protégée à Saint-Mathieu-du-Parc, la bourse pour la relève agricole, les garderies, l’eau potable et la pyrrhotite.

Les neuf dossiers sont bien sûr d’une grande importance pour Simon Allaire, mais il en cite deux à prioriser dès le début de mandat. « Je dirais que la tour cellulaire, entre autres à Saint-Édouard-de-Maskinongé, demeure important. Il y a vraiment un trou de communication qui est là, qui est identifié depuis plusieurs années. C’est clair que c’est de compétence fédérale, mais nous, on a dit qu’on va s’en occuper. »

« Je promets que dans les quatre prochaines années de mon mandat, c’est sûr qu’il y va y avoir une tour cellulaire qui va être érigée sur le territoire de Saint-Édouard-de-Maskinongé. »

Simon Allaire, député sortant et candidat dans Maskinongé.

Le député sortant s’engage aussi à travailler vers une meilleure revitalisation du centre-ville de Louiseville, qui selon lui se doit d’être soutenu. « C’est un dossier sur lequel je travaille depuis plusieurs mois. Je suis assez solide et assez confiant pour dire que j’en fais un engagement ferme. Je veux faire un projet-pilote pour le centre-ville de Louiseville qui va permettre de sortir de la boîte, et de faire les choses autrement, » dit-il, indiquant qu’il veut pouvoir rehausser la main-d’œuvre immigrante dans la région tout en augmentant le nombre de logements. C’est la santé économique de Louiseville qu’il veut prioriser et voir grandir.

Après quatre ans au pouvoir, Simon Allaire estime que le message et la direction de la Coalition Avenir Québec passe toujours très bien auprès de la population de Maskinongé. « Je sens une belle réception sur le terrain et je trouve que la dynamique et l’ambiance sont très bonnes. […] Il faut continuer d’être à l’écoute, je pense […] que les gens nous l’ont exprimé. Il y a des enjeux comme le logement, les mesures inflationnistes qu’on doit mettre en place pour mettre plus d’argent dans le portefeuille des citoyens, les places en garderies, sont des enjeux auxquels il faut être conscient, et je pense que les mesures qu’on propose depuis le début de la campagne […] viennent répondre à ce besoin-là. »

Les électeurs iront aux urnes le 3 octobre prochain pour élire le prochain gouvernement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires