Mission accomplie pour la SADC et le CRCL!

Par superadmin

La SADC de la MRC de Maskinongé en collaboration avec le Comité de revitalisation commerciale de Louiseville et la Fondation rues principales ont dirigé avec succès la mission économique à Saint-Raymond et à Donnacona, dans la région de Portneuf, où élus, commerçants et organismes ont pu constater les effets positifs de s’investir dans une démarche de revitalisation avec une vision et une planification concertée. L’activité a été tenue le 12 juin.

Une trentaine de personnes ont participé à cette mission économique avec un grand intérêt. Plusieurs élus dont le maire Guy Richard de Louiseville et deux de ses conseillers, M. Sylvain Paquin, représentant du député Guy André et M. Yvon Lamy, représentant du député Jean Damphousse, des commerçants, des représentants de la Chambre de commerce ainsi que des citoyens impliqués dans le comité d’urbanisme et d’embellissement de la ville sont revenus avec des idées plein la tête et surtout avec la motivation de faire en sorte que le centre-ville de Louiseville soit la fierté de tous les citoyens de la MRC de Maskinongé et un lieu d’accueil pour les visiteurs.

La journée

Les participants ont été reçus comme des rois dans les deux municipalités visitées. La fierté et la passion de ces gens étaient palpables. La journée a débuté par une présentation audio-visuelle sur les aménagements et les investissements faits conjointement par la ville de Saint-Raymond, le ministère de la Culture et les commerçants. Par la suite, les gens ont fait une visite à pied de l’avenue principale pour terminer à la quincaillerie du coin, où la propriétaire a exposé les résultats de ses investissements et des investissements collectifs sur son chiffre d’affaires.

Par la suite, la mission s’est dirigée vers la ville de Donnacona où tout le comité de revitalisation, accompagné du maire et du directeur de l’urbanisme de la Ville de Donnacona, a fait visiter le secteur en cours de revitalisation. La visite a été agrémentée par un arrêt gustatif à la boulangerie et à la chocolaterie du coin où les propriétaires ont pris soin de bien expliquer les effets positifs de la démarche de revitalisation dans ce secteur de la ville. De plus, pour le dîner tout le groupe a eu la chance de revoir un ancien citoyen de Louiseville, le propriétaire du Restaurant la Bonne Fourchette, M. Patrice Lamy, ayant, lui aussi, participé aux efforts de revitalisation du vieux Donnacona.

Enfin, un court arrêt pour une visite de la Maison de la culture Georges-Hébert Germain a permis à certains de renouer avec le passé, car M.Rolland Matte, un musicien ayant joué dans les années ’70 à l’hôtel Windsor de Louiseville, a fait une courte prestation au piano. La journée s’est ensuite terminée par un cocktail à l’Hôtel de Ville de Donnacona où le Maire André Marcoux a exposé avec simplicité la vision de son centre-ville et son enthousiasme pour ce type de projet rassembleur.

La suite

Le centre-ville de Louiseville a déjà beaucoup d’atouts, ce qui appuie son potentiel de développement commercial, comme la présence de la route 138 et, par le fait même, du chemin du Roy, la porte d’entrée pour les touristes qui vont au nord de la MRC de Maskinongé, la présence d’une belle architecture avec des toitures ornées de corniches, l’Hôtel de Ville, l’église et les belles maisons d’époque qui ont conservé leur cachet, l’absence de fils électriques et les beaux espaces verts aménagés, l’implication des commerçants dans un comité qui veille à l’animation, la promotion et l’aménagement de son centre-ville et sans oublier la présence de commerces spécialisés sur lesquels nous pouvons compter sur un excellent service à la clientèle distinctif aux grandes surfaces.

Il s’agit maintenant de développer une vision commune du développement du centre-ville et d’articuler les investissements, les décisions et les actions dans la même direction, soit celle devant être élaborée par tous les acteurs (citoyens, élus, commerçants et organismes) et qui créera une fierté et un sentiment d’appartenance. Tous se sont entendus pour qu’il y ait une suite à cette visite. La SADC compte bien profiter de cet élan de motivation et de positivisme pour, justement, réunir tous ces acteurs pour vérifier l’engagement des parties et déterminer les étapes à venir, et ce, d’ici les prochaines semaines.

Collaboration spéciale: Julie Lemieux

Coordonnatrice du développement

SADC de la MRC de Maskinongé

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires