Mise en chantier de la centrale agroalimentaire régionale

Mise en chantier de la centrale agroalimentaire régionale
Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Simon Allaire, député de Maskinongé, Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du Service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé et Marie-Christine Hudon, directrice des communications, du développement durable et de la jeunesse à la Caisse Desjardins de l'Ouest de la Mauricie et représentante du Mouvement Desjardins. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Agroa Desjardins

ÉCONOMIE. La MRC de Maskinongé a donné, jeudi dernier, le coup d’envoi des travaux de construction de la nouvelle centrale agroalimentaire régionale, portant le nom Agroa Desjardins, dans le bâtiment industriel qui abritait autrefois Boiseries Leblanc à Louiseville.

Cet important projet de près de deux millions de dollars permettra de créer une usine de transformation destinée aux petites et moyennes entreprises qui oeuvrent dans le secteur agroalimentaire. En plus de la transformation, les entreprises pourront fabriquer, développer et commercialiser leurs produits sur place.

«Avec Agroa Desjardins, nous venons faciliter le démarrage et la consolidation de nos entreprises agroalimentaires en offrant des services spécialisés et des équipements de transformation à faible coût. La MRC vient aider les entrepreneurs à développer de nouveaux produits, à dynamiser le développement agroalimentaire et agricole de notre région et à faire connaître nos aliments locaux aux touristes», exprime Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé.

Ce bâtiment d’une superficie de 17 000 pieds carrés comportera une cuisine industrielle collaborative, des espaces de production, de travail collaboratif, des bureaux ainsi qu’un espace d’entreposage réfrigéré pour des entreprises en démarrage ou en expansion.

Quant à elle, la vitrine gourmande, positionnée à l’avant du bâtiment et ouverte au public, mettra de l’avant des produits locaux. «Les entrepreneurs et producteurs pourront collaborer ensemble pour créer de nouveaux produits et recevoir de l’accompagnement pour faire croître leur entreprise. Je suis convaincu que ce sera un succès. C’est un projet mobilisateur avec un rayonnement régional qui viendra stimuler notre vitalité économique», croit M. Lalonde.

Appuis financiers

Pour réaliser ce projet, la MRC de Maskinongé a pu compter sur une importante contribution du Mouvement Desjardins. L’aide financière non-remboursable accordée de 750 000$ témoigne de l’importance qu’accorde Desjardins envers ce projet économique régional. Cette contribution provient du Fonds de 100 M$ créé en 2016 pour soutenir des projets porteurs pour les membres et leurs communautés, des projets structurants, tournés vers l’avenir et qui insufflent un nouveau dynamisme économique et social.

Le gouvernement du Québec est également partenaire du projet. Une contribution de 300 000$ provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions et une autre subvention de 47 000$ provenant du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation ont été versées à la MRC de Maskinongé dans le cadre de ce projet. «C’est un projet colossal et plusieurs entreprises vont réussir à se développer grâce à cette infrastructure-là. C’est un projet qui me tenait vraiment à cœur. J’ai fait quelques promesses en campagne électorale, dont une qui était de soutenir le projet de hub agroalimentaire de la MRC de Maskinongé. Les gens de la MRC ont très bien travaillé le projet. Le dossier était solide. Notre gouvernement a répondu présent», indique Simon Allaire, député de Maskinongé.

«C’est un projet mobilisateur avec un rayonnement régional qui viendra stimuler notre vitalité économique»

– Robert Lalonde

Grand potentiel

L’idée de créer cette centrale agroalimentaire régionale figurait depuis deux ans sur la liste de priorités du Service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé. Comme la MRC de Maskinongé a le territoire le plus agricole de la région en détenant près de 50% des entreprises agricoles de la Mauricie, Robert Lalonde estime «qu’il allait de soi de réaliser un projet semblable chez nous». Bien qu’il soit difficile de déterminer à ce moment combien d’entreprises utiliseront cette nouvelle infrastructure, la MRC de Maskinongé admet que ce projet suscite déjà un bel engouement dans la région.

«Il y avait un besoin. Même dans ma bâtisse industrielle (dans le parc industriel régional à Louiseville), on me demandait si l’agroalimentaire pouvait entrer. La bâtisse n’est pas faite avec les scénarios exigés par le MAPAQ et l’industrie alimentaire. C’est pour ça qu’on a créé une autre entité. Maskinongé a pris le leadership dans cette avenue-là. Il y aura d’autres projets ailleurs, mais on va montrer le chemin pour aider les entreprises agricoles et agroalimentaires. À l’heure actuelle, si on commençait demain, il serait déjà plein», partage M. Lalonde.

Les travaux de construction d’Agroa Desjardins sont officiellement débutés. Son ouverture est prévue l’automne prochain.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des