Masque obligatoire dans les transports collectifs

Masque obligatoire dans les transports collectifs
Le premier ministre, François Legault, portant un masque artisanal fabriqué au Québec. (Photo : Photo courtoisie - Émilie Nadeau)

MOBILITÉ. Usagers des transports collectifs, à vos masques! Le gouvernement du Québec oblige le port du couvre-visage à compter du 13 juillet.

Cette mesure obligatoire pour toutes les personnes âgées de 12 ans et plus est assortie d’une période de tolérance de 14 jours pendant laquelle ceux qui ne porteront pas le masque pourront quand même avoir accès aux différents moyens de transport. Le port du masque deviendra officiellement obligatoire dès le 27 juillet prochain.

Dans la région, la Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé (CTCMM) accueille favorablement cette décision du gouvernement provincial. Déjà, elle recommandait fortement le port du couvre-visage auprès de ses usagers. «En réalité, c’est une mesure qu’on attendait tous. On est heureux. C’était déjà quelque chose qui se faisait quand même très bien chez nos usagers. La majorité le porte en autobus. Que ce soit dans le taxi, dans l’autobus ou en covoiturage, les gens le font par souci de respecter les autres. C’est une mesure qui vient encadrer un peu plus les pratiques et les usagers savent clairement comment se comporter. Ça vient aussi appuyer nos actions pour rendre les déplacements encore plus sécuritaires», explique Valérie Bellerose, directrice générale.

Cet organisme soutient les citoyens des 17 municipalités du territoire dans la planification de leurs déplacements et crée des opportunités de transport visant à répondre aux besoins de mobilité de la population avec différents services.

La CTCMM ne s’attend d’ailleurs pas à voir diminuer l’achalandage sur ses circuits avec l’imposition de cette nouvelle règle. «On n’anticipe pas de baisse d’achalandage parce que le port du masque est quand même bien accepté dans la communauté. Quand les gens en portent, ça nous incite aussi à le porter. On a confiance en l’intelligence collective. On travaillera sur cet aspect si la problématique se présente», répond Mme Bellerose.

La Corporation de transports collectifs de la MRC de Maskinongé offre principalement des solutions de transport aux étudiants, travailleurs ainsi qu’aux aînés de la région. Depuis le début de la pandémie, l’organisme recommande, outre le port du couvre-visage, de se laver les mains avec une solution hydroalcoolique à l’embarquement et de respecter la distanciation dans les véhicules afin de protéger les usagers et les chauffeurs de la COVID-19. Le nombre d’usagers a également été réduit, mais l’équipe propose des alternatives aux usagers advenant que les véhicules atteignent leur pleine capacité.

Rappelons qu’à compter du 27 juillet, une personne qui ne portera pas de masque se verra refuser l’accès aux transports collectifs.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des