Maskicom demande l’aide d’une firme de génie-conseil

Maskicom demande l’aide d’une firme de génie-conseil
Les travaux de déploiement de la fibre optique se poursuivent dans la MRC de Maskinongé (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

«Les travaux ne sont pas arrêtés. Tous les jours, des équipes travaillent sur le terrain dans la MRC de Maskinongé, mais ça n’avance malheureusement pas à la vitesse voulue.»

Le préfet de la MRC de Maskinongé et président de Maskicom, Robert Lalonde, reconnait que le déploiement d’Internet haute vitesse par fibre optique tarde à se faire dans la région.

Après s’être entendu pour régler un litige qui l’opposait à son principal sous-traitant Madysta, en décembre dernier, l’organisme Maskicom se tourne maintenant vers la firme de génie-conseil CIMA+ pour épauler l’équipe de gestion de projet en place et ainsi accélérer le déploiement du réseau. «Notre consultant aidera à cerner les problèmes et facilitera grandement la coordination avec les sous-traitants», révèle M. Lalonde.

Maskicom estime que l’aide apportée par CIMA+, pour une durée indéterminée, permettra d’optimiser la stratégie de construction tout en respectant les normes communes associées aux télécommunications. Cette firme dispose d’une vaste expérience et a déjà collaboré à la réalisation de plusieurs autres projets régionaux de déploiement de la fibre optique, notamment avec la MRC de Bécancour, la MRC de Matawinie, la MRC d’Argenteuil et la MRC Antoine-Labelle.

Près de 700 clients

À la fin de l’année 2017, Maskicom a reçu une aide financière de 10,4 millions de dollars des gouvernements provincial et fédéral pour déployer 600 kilomètres de fibre optique et couvrir 95% du territoire non desservi ou mal desservi par un service Internet. Le projet, qui devait normalement se terminer le 31 mars 2021, exigeait une contribution de deux millions de dollars de la part de la MRC de Maskinongé.

Trois ans plus tard, Maskicom n’a réussi qu’à brancher un peu moins de 700 clients sur un potentiel de 4900 foyers.

«Maskicom compte un petit nombre de nouveaux abonnés toutes les semaines, mais nous savons que plusieurs attendent avec impatience un service Internet fiable et rapide et nous voulons l’offrir à un plus grand nombre rapidement. Étant donné la situation actuelle, où des projets de déploiement de fibre optique sont actifs partout dans la province, les constructeurs de réseau sont sursollicités et il faut comprendre qu’ils font face au même défi de recrutement de main-d’œuvre que toutes les autres entreprises», précise Robert Lalonde.

Maskicom est un organisme à but non lucratif fondé par la MRC de Maskinongé afin de fournir l’accès à Internet haute vitesse aux zones orphelines de la région. Le sous-traitant Madysta a le mandat de dérouler la fibre optique des poteaux jusqu’aux maisons et d’installer les boîtiers à l’extérieur des résidences.

À ce jour, plus de 1300 boîtiers ont été installés et peuvent être branchés au réseau. Les citoyens n’ont qu’à communiquer avec Maskicom pour planifier un branchement ou pour manifester leur intérêt envers les services offerts.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Cécile Rinfret
Cécile Rinfret
11 jours

ce serait intéressant de savoir dans quelle région il est possible de se connecter et aussi quand Maskinongé sera enfin desservi