Luthier par amour de la musique

Luthier par amour de la musique
Le luthier Gaston Meunier dans son atelier de Saint-Alexis-des-Monts (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

PORTRAIT. La MRC de Maskinongé regorge de talents. Les artistes et artisans qui s’y cachent le prouvent régulièrement avec leurs créations.

Gaston Meunier est l’un des rares luthiers toujours actifs à fabriquer des guitares de façon artisanale. Les musiciens professionnels comme les plus amateurs lui confient la fabrication de leur instrument de rêve depuis 49 ans. «J’ai commencé alors que j’étais sur le marché du travail. Je faisais ça à temps perdu. Quand j’ai pris ma retraite comme mécanicien automobile, j’ai décidé de me consacrer à ça à plein temps. Je suis un artisan, ce n’est pas une manufacture», raconte-t-il.

Le luthier Gaston Meunier dans son atelier de Saint-Alexis-des-Monts

L’homme de 79 ans a bien des années de musique derrière le tablier, lui qui a notamment été membre du groupe Golden Darts au début des années 1960. «J’ai toujours joué de la musique et je m’étais dit qu’un jour je ferais mes propres guitares», confie celui pour qui la lutherie s’est imposée de façon naturelle et qui en fait aujourd’hui son passe-temps favori.

«Il n’y a pas deux guitares que je fabrique, qui sont pareilles. Elles ont toutes un petit quelque chose de différent»

– Gaston Meunier

Dans son atelier de Saint-Alexis-des-Monts, aménagé au sous-sol de sa demeure, l’artisan a fabriqué au-delà d’une centaine de guitares jusqu’à ce jour. Ces instruments uniques ont été vendus un peu partout au Québec, en Ontario ainsi qu’aux États-Unis. «Je fais différents modèles, des classiques, acoustiques, électriques et des basses. Ce sont des guitares sur mesure que les gens me commandent. Je fais exactement ce qu’ils veulent. Il n’y a pas deux guitares que je fabrique, qui sont pareilles. Elles ont toutes un petit quelque chose de différent. J’ai aussi un inventaire de 10 à 12 guitares et au fur et à mesure qu’elles partent, je les remplace. Je ne m’ennuie pas. Je suis toujours dans mon atelier», mentionne-t-il.

«J’adore fabriquer des guitares, surtout les acoustiques. C’est plus délicat et il y a plus de choses à s’occuper. Une guitare électrique, c’est pratiquement l’électronique qui fait tout. Pour une guitare acoustique, c’est mon défi de sortir le maximum de son. Ça demande une plus grande attention et une plus grande précision», ajoute l’artisan.

Autodidacte, minutieux et habile avec le bois, Gaston Meunier a appris par lui-même l’art de confectionner une guitare. «Il faut évidemment avoir une notion de base en guitare et comprendre son fonctionnement. Depuis l’âge de cinq ans que j’ai cet instrument-là dans les mains et j’ai toujours continué de jouer ensuite», précise-t-il.

Chaque guitare lui demande en moyenne 140 heures de travail. Et beaucoup de ces heures sont consacrées à la finition. Il fabrique ses œuvres avec le noyer noir, l’acajou et l’épinette de Sitka en provenance de l’Alaska. Ces trois essences de bois sont reconnues pour leur robustesse, leur durabilité et leurs propriétés acoustiques. «Mes guitares sont faites en bois véritable, ce n’est pas du bois plaqué», montre M. Meunier.

Le luthier Gaston Meunier dans son atelier de Saint-Alexis-des-Monts

Ce dernier cherche continuellement à améliorer le son et la beauté de ses instruments. «Chaque compagnie ou luthier a ses petits secrets. On a nos forces et on travaille chacun à notre manière. On tente toujours de se démarquer. Le choix du bois joue quand même un rôle important pour le son de la guitare», laisse-t-il tomber.

Chose certaine, l’Aleximontois ne manque pas d’ouvrage! L’annulation des salons d’artisans auxquels il était habitué de participer, l’été dernier, lui a d’ailleurs permis d’avancer certaines commandes et de restaurer de vieilles créations.

Au fil des ans, Gaston Meunier a fait honneur à la région en laissant ses guitares résonner un peu partout dans le monde.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires