Louiseville se mobilise pour ses commerçants

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Louiseville se mobilise pour ses commerçants
(Photo : Photo courtoisie)

Lors des prochaines semaines, les artères commerciales de Louiseville, comme partout ailleurs, seront très peu achalandées. Il va sans dire que cette situation interpelle grandement le Comité de revitalisation commerciale de Louiseville (CRCL), qui travaille à la revitalisation du centre-ville et à la promotion de ses commerces depuis de nombreuses années.

En guise de soutien aux commerçants, et grâce à la collaboration des professionnels de Cognitif et de Lettrages Lafontaine, le CRCL a pu afficher rapidement un message de soutien pour les gens d’affaires de Louiseville.

«Nous sommes sensibles aux turbulences que vivent actuellement nos commerçants et nous avions envie de leur faire un clin d’œil en guise de soutien. On a donc communiqué avec les professionnels de chez Cognitif afin qu’ils nous créent un visuel coloré, que nous pourrions afficher dans les vitrines pour appuyer les gens d’affaires de notre communauté. Les professionnels de chez Lettrages Lafontaine ont transposé ce visuel sur un « coroplast » qui nous a été livré à la vitesse de l’éclair. Malgré cette période difficile, nos gens d’affaires sont présents et réceptifs. Ils demeurent mobilisés malgré les embûches et sont généreux. Nous remercions ces deux entreprises pour leur dévouement et leur aide précieuse», souligne Karell Desaulniers, coordonnatrice à la vitalité du milieu à la Ville de Louiseville.

«Nous avions observé que les citoyens affichaient des arcs-en-ciel dans leurs fenêtres. Parce qu’ils véhiculent l’espoir, nous avons décidé de faire notre part et d’inciter nos commerçants à faire de même dans leurs vitrines. Nous désirons qu’à la vue de cette affichage, les gens se rappellent qu’il faut faire preuve de courage et qu’une fois cette période sombre éclaircie, nous mettrons les efforts afin que collectivement nous puissions nous relever», mentionne Mme Desaulniers.

 

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des