Louiseville: le centre communautaire sera démoli

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Louiseville: le centre communautaire sera démoli
Le centre communautaire de Louiseville.

LOUISEVILLE. C’est «avec le cœur gros», rapportent les conseillères Françoise Hogue Plante et Murielle Bergeron-Milette, que les élus de la Ville de Louiseville se sont prononcés de façon unanime, lundi, en faveur de la démolition du centre communautaire, évacué d’urgence le 12 septembre 2018, en raison de fissures décelées dans sa structure.

Cette décision a été prise après avoir étudié cinq scénarios faisant suite au dépôt du rapport sur la situation du Centre communautaire. Le premier suggérait une restauration des deux secteurs de la bâtisse à un coût de 4,5 M$. Le deuxième proposait une démolition et une reconstruction des deux parties au coût de 15,3 M$.

De son côté, le troisième projetait de démolir et reconstruire la partie arrière de la bâtisse et de restaurer la partie avant pour un montant de 12,5 M$. Le quatrième consistait pour sa part à démolir la partie arrière et de restaurer celle du devant pour 2,3 M$.

Finalement, le cinquième scénario suggérait  de démolir la bâtisse sans la reconstruire pour une somme de 670 000$. C’est cette dernière option qui a semblé la plus logique aux yeux des élus compte tenu de la capacité de payer de la Ville.

D’autres facteurs ont aussi pesé dans la balance, dont la présence d’amiante, l’état général du bâtiment (présence de fissures et partie arrière partiellement incendiée), la localisation peu optimale du site, c’est-à-dire en dehors du centre-ville; ainsi que les problèmes de gestion du bâtiment en hiver et ceux liés au vandalisme.

Bien que la démolition du centre communautaire ait été retenue, la Ville de Louiseville s’est montrée ouverte à recevoir des offres et des projets de toute nature en lien avec la bâtisse et le terrain d’ici la finalisation des étapes vers la démolition. «Sans projet, la Ville procédera à la démolition selon les délais et les étapes à franchir qui seront définis ultérieurement», a fait savoir le directeur général Yvon Douville.

On se rappelle que le centre communautaire abritait 17 organismes. Depuis, les organismes se sont relocalisés du mieux qu’ils ont pu.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des