L’OBVRLY en action pour préserver l’habitat d’un poisson en péril

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
L’OBVRLY en action pour préserver l’habitat d’un poisson en péril
Dard de sable (Amocrypta pellucida) (Photo : MFFP)

ENVIRONNEMENT. Le Projet pour la conservation de l’habitat du dard de sable dans la rivière du Loup, initié en 2018, tire à sa fin et l’Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY) dresse un portrait satisfaisant des actions réalisées.

Ce projet avait pour objectif d’atténuer les pressions anthropiques sur les habitats du dard de sable (Amocrypta pellucida), un poisson considéré menacé, via la mise en place d’aménagements résidentiels en gestion des eaux de ruissellement et de pratiques en agroenvironnement.

De récents inventaires réalisés par l’OBVRLY et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) ont démontré la présence du dard de sable dans la rivière du Loup. Comme cette espèce est peu mobile et que les habitats connus se retrouvent en zone principalement agricole, l’OBVRLY et plusieurs partenaires ont initié ce projet collectif.

«Le dard de sable est particulièrement sensible à la dégradation de son habitat. Que ce soit en contexte agricole ou résidentiel, la présence de sols nus, de bandes riveraines inadéquates et la gestion non optimale de l’eau de pluie constituent les principales causes de dégradation de la qualité de son habitat. Les objectifs du projet étaient donc de réduire les apports de sédiments et de nutriments dans la rivière du Loup, de promouvoir l’adoption de pratiques de gestion des eaux pluviales et agricoles durables. La zone ciblée par les aménagements s’étend du nord de Yamachiche jusqu’au sud de Charette en passant par les coeurs villageois de Saint-Léon-le-Grand et Saint-Sévère», mentionne Francis Clément, directeur général de l’OBVRLY.

Un bilan positif malgré le contexte lié à la COVID-19

Grâce aux 14 personnes participantes au volet résidentiel, autant de visites extérieures de propriétés ont eu lieu et de cahiers informatifs ont été remis. Visant à informer la population sur les enjeux de protection des habitats du dard de sable, les cahiers comprenaient également une liste des observations et recommandations spécifiques à la propriété visitée pour améliorer la gestion des eaux de pluie et ainsi diminuer les apports de sédiments dans la rivière du Loup. Divers types d’aménagements étaient proposés dans une optique de ralentir, répartir, capter et infiltrer l’eau de ruissellement.

Parmi les 9 propriétés résidentielles ayant réalisé des aménagements suite à la visite d’évaluation, plusieurs barils récupérateurs d’eau de pluie ont été installés et trois jardins de pluie ont été implantés. Un propriétaire a quant à lui procédé à la stabilisation d’un talus alors qu’un autre a implanté une haie brise-vent de 150 mètres pour protéger le sol de l’érosion éolienne. Un important projet de déminéralisation a également permis de retirer 170 m2 d’asphalte et ainsi perméabiliser le sol. L’ajout de 60 arbres et arbustes sur la propriété permettra également de favoriser la captation et l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol.

Déminéralisation résidentielle à Saint-Sévère, en septembre 2020.

La situation liée à la COVID-19 a certainement limité l’ampleur espérée du volet résidentiel du projet, mais plus particulièrement celui visant le milieu agricole en raison de l’annulation d’une importante rencontre d’information en mars dernier et des restrictions sanitaires. Malgré tout, 60 entreprises ont été contactées depuis le début du projet, 500 mètres de bandes riveraines ont été délimités et le double a été entretenu depuis le début du projet. Près de 25 hectares supplémentaires de cultures de couverture ou d’engrais verts ont été implantés et quelques ouvrages agricoles ont pu être réalisés dans la zone ciblée.

Les efforts déployés dans le cadre de ce projet contribuent à la réalisation de plusieurs objectifs inscrits au Plan directeur de l’eau des bassins versants de la zone du Loup-Yamachiche, un outil d’aide à la décision pour la gestion des ressources en eau issue de la concertation entre les différents acteurs de l’eau du territoire.

Pour plus d’information, consultez la page Web dédiée au projet collectif : https://www.obvrly.ca/dard-sable

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires