L’importance d’apprendre à nager

COMMUNIQUÉ
L’importance d’apprendre à nager
Baby in swimming pool. Little boy playing in outdoor pool. Kids learn to swim. Child with inflatable toy ring in tropical resort. Summer vacation with toddler kid. Water fun for family with children.

Pendant les mois d’été, surtout lorsqu’il fait de plus en plus chaud, il n’y a rien de plus attirant que l’appel d’un plan d’eau frais et vivifiant. Qu’il s’agisse de natation, de navigation, de pêche ou de toute autre activité récréative, ce qui compte avant tout, c’est le désir d’être dans l’eau et de se rafraîchir.

À l’occasion de la Semaine nationale de la sécurité estivale, qui se déroule cette année du 1er au 7 mai, le Conseil canadien de la sécurité et la Société de sauvetage du Canada souhaitent sensibiliser tout un chacun à l’autre aspect de la sécurité aquatique, soit se retrouver dans l’eau sans en avoir eu l’intention.

«Être près de l’eau ou dans l’eau est une excellente façon de profiter des mois d’été et lorsque nous pensons à ces moments agréables, nous associons naturellement le fait d’entrer dans l’eau à une décision consciente de le faire», a déclaré Gareth Jones, président et directeur général du Conseil canadien de la sécurité. «Mais trop souvent, nous voyons des personnes se noyer sans avoir eu l’intention de tremper ne serait-ce qu’un orteil dans l’eau et ce type de tragédie est tout à fait évitable.»

Selon des statistiques publiées par le Centre canadien de recherche sur la prévention de la noyade, un peu moins de 500 Canadiens se noient en moyenne chaque année dont un nombre disproportionné d’habitants du Nord, d’Autochtones, de Néo-Canadiens ou d’une combinaison de ces derniers. Entre 2008 et 2017, plus de 900 Canadiens faisant partie de ces groupes se sont noyés après être tombés accidentellement dans l’eau.

«La noyade est la deuxième cause de décès accidentel dans le pays et, malheureusement, bon nombre de ceux qui se sont noyés n’avaient jamais eu l’intention d’aller dans l’eau et ont souvent été retrouvés à moins de 15 mètres d’un endroit où ils auraient été en sécurité», a déclaré Wendy Schultenkamper, directrice des opérations à la Société de sauvetage du Canada. «Ce qui peut influer le plus sur les statistiques en matière de noyade, c’est d’apprendre à nager, de nager dans des lieux surveillés par des sauveteurs et de surveiller attentivement les enfants autour de l’eau.»

Que vous ayez l’intention d’aller dans l’eau ou non, suivre des cours de natation constitue une mesure de précaution qui peut vous sauver la vie, littéralement parlant. Si vous connaissez bien les principes de base de la natation, vous pourriez avoir une réaction plus instinctive si vous tombez dans l’eau. La Société de sauvetage du Canada gère également le programme Nager pour survivre qui enseigne les compétences nécessaires à la survie à une chute en eau profonde et qui est offert partout au Canada.

Voici quelques autres conseils qui vous permettront de profiter d’activités dans l’eau et autour de l’eau de manière sûre et agréable cet été.

Si vous prévoyez être autour d’un plan d’eau, faites-vous accompagner. La victime était seule dans pas moins de 74% des cas de décès accidentels survenus dans l’eau.

Pour la même raison, veillez à ce que les enfants soient surveillés attentivement autour de l’eau, en particulier lorsqu’il s’agit de plans d’eau sans obstacle.

Si vous êtes en bateau, portez votre gilet de sauvetage ou votre vêtement de flottaison individuel (VFI). Il ne suffit pas de l’avoir à portée de main, car vous n’aurez peut-être pas le temps de le localiser et de l’enfiler avant qu’un incident ne se produise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires