Les ressources intermédiaires d’hébergement de la région ciblent leurs enjeux

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Les ressources intermédiaires d’hébergement de la région ciblent leurs enjeux

SANTÉ. De passage à Bécancour le 29 janvier dans le cadre d’une tournée des régions, l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) a consulté ses membres de la Mauricie et du Centre-du-Québec afin de guider ses négociations pour une nouvelle entente avec Québec.

Il faut savoir que l’association mène actuellement une tournée provinciale de consultations visant à mobiliser les propriétaires et gestionnaires de ressources intermédiaires. En effet, l’entente signée en février 2013 avec le ministère arrivera à échéance le 31 mars 2015. Quant à la tournée régionale, elle se poursuivra jusqu’à la mi-février.

Le principal objectif de cette consultation, dont le thème est «Le résident: au coeur de notre milieu de vie», est de cibler les principaux enjeux des membres en vue des négociations à venir avec le Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux.

«Cette tournée des régions nous permet de rencontrer nos membres et de voir avec eux leur niveau de satisfaction envers l’entente nationale actuelle ainsi que leurs attentes pour les négociations de la nouvelle entente. Nous vérifions aussi leurs besoins au niveau des services offerts par notre association», explique la directrice générale, Johanne Pratte.

L’ARIHQ regroupe 800 membres qui hébergent 12 000 personnes au Québec. Les régions administratives de la Mauricie et du Centre-du-Québec comptent 55 ressources intermédiaires pour environ 1180 personnes hébergées. Plus de 80% de ces personnes sont dans le programme «personnes âgées», 12% dans le programme «santé mentale» et les autres 7% dans le programme «déficience intellectuelle».

Préoccupations

«Ce qui s’est dégagé de la consultation d’aujourd’hui, c’est la nécessité d’ avoir une application de l’Instrument de classification des résidents reflétant davantage la réalité des services offerts en soutien et assistance, de rembourser les frais de transport et d’accompagnement de façon équitable, soit en tenant compte du coût et du temps réels, et d’améliorer l’offre de formation (forums, ateliers, conférences) à la fois en région et à distance», a indiqué Mme Pratte.

En effet, l’outil de classification de la clientèle, développé et utilisé par le ministère de la Santé et des Services sociaux, a soulevé bien des préoccupations auprès des propriétaires/gestionnaires membres de l’ARIHQ. Il sert notamment à déterminer le niveau de soins requis par les personnes hébergées, ainsi que la rétribution financière des ressources intermédiaires.

La prochaine étape pour l’ARIHQ sera de compiler les demandes des membres de toutes les régions et d’en débattre afin d’établir les priorités, pour un projet d’entente éclairé et argumenté.

Qu’est-ce qu’une ressource intermédiaire

Les ressources intermédiaires sont des milieux de vie accueillant des personnes qui ne sont plus aptes à vivre à domicile et qui ne sont pas nécessairement prêtes à aller dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Donc c’est un milieu de vie intermédiaire adapté aux besoins de chaque personne, et ces endroits sont gérés par des propriétaires en lien avec des établissements publics.

Suivez Joanie Mailhot sur Twitter: @Jo_Mailhot

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires