Le Symposium annuel, l’occasion de se faire voir!

Par superadmin

La fin de semaine du 4, 5, 6 mai était l’occasion pour les artistes-peintres et vitrail de la MRC de Maskinongé de se dévoiler. Plus de 21 kiosques remplis d’œuvres figuratives laissaient entrevoir le doigté de plusieurs artistes passionnés par les arts.

«C’est une belle visibilité pour les gens qui exposent », mentionnait Serge Brunoni, invité d’honneur pour le quatrième Symposium annuel.

Les organisateurs de l’événement, Louiseville Arts et Culture, se montraient satisfaits du nombre d’exposants présents dans la salle communautaire de la Ville de Louiseville. Tous autant qu’ils soient ont attiré plus de 200 visiteurs, venus admirer leurs œuvres.

Bien que la plupart des exposants ne vivent pas de leur peinture, ces amateurs ont de quoi être fiers. En plus de faire profiter les observateurs de leur savoir-faire, ils leur ont aussi donné l’opportunité de repartir avec une toile.

Réjean Beaudoin, membre organisateur, expliquait les termes du concours.

«Les artistes mettent à la disposition l’une de leurs toiles, le public vote pour celle qu’il préfère. Le numéro de la toile tiré, celui-ci associé à une œuvre, profite à l’artiste qui se mérite la somme de 200 $ et le visiteur, lui, quitte les lieux en possession de l’œuvre qu’il avait choisie au préalable.

«Il y a aussi un deuxième concours. Celui-ci consiste à compiler le plus de votes enregistrés pour un même artiste. Le gagnant se voit obtenir une place d’exposition gratuite pour l’année suivante», a-t-il aussi expliqué.

«La plupart des peintures sont faites depuis longtemps, mais il y a quelques exposants qui se laissent porter par l’inspiration du moment et qui peignent sur place», faisait remarquer monsieur Beaudoin, finalement.

Tous, exposants et visiteurs, étaient stupéfaits devant la rapidité et le talent du président d’honneur, Serge Brunoni.

Ce genre d’activité permet aux figuratifs de discuter de ce qui les passionne avec des gens de l’extérieur. «Il faut se faire voir», affirmait Serge Brunoni, professionnel qui gagne sa vie avec la peinture depuis maintenant quarante ans.

D’ailleurs, l’artiste a fait cadeau de l’une de ses œuvres à Louiseville Arts et Culture.

Le public pouvait aussi alimenter son œil avec des lampes de modèles Tyffany. Un seul exposant a fait l’étalage de sa minutie par les différents vitraux. Un passe-temps et métier vieux comme le monde qui permet une alliance entre la lumière et la couleur. «C’est une année exceptionnelle», se réjouissait Réjean Beaudoin relativement à l‘achalandage.

L’équipe de Louiseville Arts et Culture en espère autant pour l’an prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires