Le ramonage des cheminées

Par superadmin
Le ramonage des cheminées

Jean-Marc Boucher Préventionniste, TPI

Jean-Marc Boucher, nouveau préventionniste à Louiseville débute une série de chronique intéressante et importante pour tous les citoyens de la MRC de Maskinongé. Il abordera le sujet de la prévention des incendies dans votre quotidien afin de changer des comportements qui sont banals parce qu’ils sont routiniers, mais qui pourraient avoir des conséquences dramatiques pour le restant de votre vie. Environ une fois aux deux mois, cette chronique a pour but de vous donner de l’information, ou simplement servir d’aide-mémoire par exemple changer la pile de votre avertisseur de fumée, qui au fil des années a prouvé qu’il peut sauver des vies lorsqu’il est en fonction.

Pourquoi est-ce important de faire ramoner sa cheminée? Tout simplement pour éviter un feu de cheminée qui peut se transformer assez vite en feu de bâtiment.

Qu’est-ce qui cause un feu de cheminée? C’est l’accumulation de créosote qui se fait sur les parois intérieures de la cheminée. La créosote est formée par la fumée et elle est très inflammable. Une mauvaise combustion ou du bois de mauvaise de qualité (le bois mou est à proscrire, pour une bonne combustion, le bois dur tel que le chêne, l’érable ou le hêtre est le choix par excellence, mais il doit être bien sec), sont la cause principale de la formation de la créosote.

Quelle est la meilleure façon d’éliminer la créosote? Un bon ramonage fait par une personne accréditée est encore le meilleur moyen de l’éliminer. Au minimum une fois par année, de préférence au printemps pour éviter les températures chaudes et humides de l’été, qui au contact de la créosote est propice à la formation de corrosion des pièces d’acier de la cheminée. À l’automne, avant de commencer à chauffer, faire une inspection visuelle à l’aide d’un miroir pour s’assurer qu’il n’y a rien qui obstrue la cheminée, par exemple un nid d’oiseau.

Pour terminer, j’aimerais vous remémorer quelques petits conseils de base. Premièrement, ne brûler que des bûches, éviter les retailles de bois traité ou peint et n’utiliser jamais de liquide inflammable pour allumer votre poêle ou foyer. Deuxièmement, toujours utiliser un contenant en métal avec un fond surélevé pour y déposer vos cendres et surtout garder le récipient hors de la maison et à une bonne distance du bâtiment. Troisièmement, installez-vous un avertisseur de CO (monoxyde de carbone) en plus de votre avertisseur de fumée, parce que ce dernier ne détecte pas la présence de CO. Le CO est mortel! Il est incolore, inodore et très sournois. Les premiers symptômes reliés à une intoxication légère au CO sont un mal de tête, des nausées, de la fatigue, tout ce qui peut s’apparenter à une intoxication alimentaire (indigestion). Des expositions plus élevées vont causer des étourdissements, des vertiges, de la somnolence, des vomissements, l’évanouissement, des convulsions et peuvent aller jusqu’à causer la mort. Finalement, ce que l’on ne souhaite jamais, mais dans le cas où le feu prend dans la cheminée, fermer la clé, sortez de la maison et aller chez un voisin pour appeler les pompiers.

 

Merci à e-constructeurs.fr pour la photo jointe à l’article.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires