Le projet d’interdire les camions lourds à Louiseville suit son chemin

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Le projet d’interdire les camions lourds à Louiseville suit son chemin

Le projet d’interdire la circulation de camions lourds dans plusieurs rues du centre-ville de Louiseville et en particulier sur la 138 est toujours dans les cartons.

Le maire Yvon Deshaies en a glissé un mot lors de la séance publique du conseil le 12 avril dernier.  Mais la mesure qui devait être chose faite en 2020, attend encore le feu vert du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Le dossier est entre les mains du ministre, la route 138 qui traverse la ville étant de sa responsabilité. La voie de contournement est complétée depuis l’an dernier. Les travaux sur l’avenue Dalcourt sont pratiquement terminés, affirme Yvon Douville, directeur général de Louiseville.

De la signalisation à installer

Cependant, le MTQ doit encore installer toute la signalisation, ainsi que des feux à la hauteur de la voie ferrée, explique le maire de Louiseville, Yvon Deshaies. « Cela retarde les choses. Nous, on est prêts, notre job est faite ».

Lorsque le projet sera complété, les camions contourneront le centre-ville par le nord. « Ça prend une rue qui était capable de porter le trafic lourd au complet», ajoute M. Douville. L’avenue Dalcourt relève d’ailleurs de Québec depuis l’an dernier. Louiseville avait sondé les villes voisines de Maskinongé et Yamachiche pour savoir si ce transfert de trafic lourd aurait à leurs yeux un impact négatif.

En attendant, on prend son mal en patience à Louiseville. Ce projet de détournement du trafic lourd vise surtout à améliorer la sécurité au centre-ville dont les rues sont peu larges et, certainement, à réduire les niveaux de bruit.

«On va revoir toute la circulation locale dès que le MTQ aura donné son aval. Le service des Travaux publics sera responsable d’en revoir les règles. On est presque rendus », affirme M. Douville.

Presque quand? «Ce n’est pas dans mes mains », rappelle le directeur général en précisant qu’il espère que l’affaire sera conclue cette année. « À la fin du processus, on pourra voir les impacts positifs que cela aura sur notre centre-ville. En ce moment, je vois des vans de 53 pieds en plein centre-ville ».

Le maire de Louiseville invite également la population à être patiente. « Soyez patients, on parle d’un gros changement de règlementation pour Louiseville. La requête est passée au ministère des Transports. Je pense que si tout va bien, cet automne, tard, cela devrait se faire », assure Yvon Deshaies.

Cette nouvelle ambiance favoriserait aussi des projets de réaménagement du centre-ville de Louiseville.

«On est en train de réfléchir là-dessus, de donner des mandats. Il faut se préparer», précise M. Douville. Et le maire d’ajouter: «On regarde comment on peut l’aménager en collaboration avec les commerçants. Est-ce qu’on ferme un côté de stationnements? Est-ce qu’on fait une piste cyclable d’un côté? Des terrasses? C’est ensemble qu’on va déterminer ce qu’on va faire. Je suis ouvert à ça, pour que ce soit agréable à vivre», conclut le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Richard Dupuis
Richard Dupuis
24 jours

Le problème, avec le trafic lourd, sera juste changé de place. Au lieu de briser des rétroviseurs sur Saint-Laurent, les gros camions vont faire débouler les maisons de Notre-Dame Nord dans la rivière du Loup. Comme on dit communément, c’est pas d’avance.

La solution passe par un deuxième pont, au-dessus de la rivière, et d’une nouvelle route qui amènerait les véhicules lourds à la hauteur de l’usine Finition Chez Soi, où ils regagneraient l’actuelle route 138.

Sylvain Lacroix
Sylvain Lacroix
24 jours
Répondre à  Richard Dupuis

Exactement. Un nouveau pont qui enjamberai la rivière du Loup de l’Avenue Dalcourt vers l’avenue Royale dont la future route de contournement de la route 138 suivrai la voie ferrée vers l’est avec un tout nouveau passage à niveau équipés de signaux clignotants lumineux rouges et de barrières pour traverser celle-ci pour aller rejoindre l’actuelle route 138 près de l’usine Finition Chez Soi, serai une bonne décision très pratique pour régler le problème de la circulation des camions dans le centre-ville de Louiseville.

De plus, les signaux des passages à niveaux actuels de l’avenue Royale, Notre-Dame Nord, sur le tronçon de la route 349, ainsi que celui de la rue St-Marc et du Chemin Grande-Carrière, la route 348, devront être équipées de barrières également afin de mieux sécuriser les usagers du réseau routier à proximité du centre-ville de Louiseville lorsque qu’un train est dans les parages peut importe que se soit de jour ou de nuit.