Le programme fidélité Lyoness arrive dans la région

ÉCONOMIE. Arrivé tout droit de l’Europe, le programme mondial de fidélisation Lyoness fait son entrée au Québec.

Ce programme se présentant comme un système de diffusion de cartes de fidélité aux clients des marchands locaux a comme objectif de développer l’économie locale et de sensibiliser les citoyens à l’achat local. 

Chaque client peut profiter des avantages Lyoness lors des achats dans les commerces faisant partie du réseau. Le fonctionnement? En y adhérant, l’on reçoit une carte de fidélité et on bénéficie d’un retour de points et d’argent lors des transactions effectuées avec la carte. 

Ces points sont échangeables lors des «Shopping Deals» des commerçants ou encore sur le site Web du programme. Puis, lors de chaque utilisation de la carte Lyoness, le marchand qui a remis la carte de membre reçoit 0,5% de la transaction en retour. 

Les commerçants intéressés à devenir membres de Lyoness doivent débourser des frais de départ et un abonnement annuel. «Le programme est vraiment nouveau au Québec. L’idée est de créer un réseau d’achats. Les clients d’ici doivent acheter ici. Les commerçants peuvent rentabiliser l’investissement assez rapidement. L’idée est de développer l’économie locale et ça s’adresse vraiment à nos PME. C’est un outil gagnant-gagnant. On peut même offrir l’exclusivité d’être membre à un marchand pour chaque secteur d’activité lors de la première année», explique Michaël Noël, représentant Lyoness.

Au Canada, près de 1300 entreprises ont joint les rangs de Lyoness. En Mauricie, on compte un peu moins d’une dizaine d’entreprises membres à ce jour. 

Même si ce nouveau programme se veut moderne en utilisant une application mobile pour les clients et une tablette électronique pour les commerçants, les responsables de Lyoness ont tenu à conserver la carte de plastique qui peut également contenir l’image des entreprises membres selon le forfait que se procure la PME.

Recrutement

L’heure est présentement au recrutement pour le représentant louisevillois. Ce dernier a rencontré le député de Maskinongé, la Ville de Louiseville, le Comité de revitalisation commerciale de Louiseville (CRCL) et entend rencontrer la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé (CCIMM) pour faire la promotion de ce programme de fidélisation auprès des entreprises de la région.