Le Labyrinthe coureur des bois de retour à l’été 2022

Daniel Birru
dbirru@lechodemaskinonge.ca

Le Labyrinthe coureur des bois de retour à l’été 2022
L'entrée du Labyrinthe du Coureur des bois. (Photo : L'Écho - Daniel Birru)

SAINT-MATHIEU-DU-PARC. De retour cet été à Saint-Mathieu-du-Parc, la Pépinière du Parc a relancé le Labyrinthe du coureur des bois.

Tout comme ils l’ont fait dans les dernières années, les organisateurs visent à ce que l’expérience du labyrinthe se fasse dans une ambiance la plus éducative et amusante possible pour les participants.

Depuis le 18 juin, le labyrinthe, dont la dimension est d’environ un terrain de football et demi (150 verges), est à nouveau prêt à accueillir les familles et les écoles qui voudront faires des excursions scolaires et parcourir le chemin tracé. Cet été, trois parcours seront proposés au public : l’expédition Pierre Esprit Radisson, l’expédition Marie-Anne Gaboury et l’expédition Jean Nicolet. Chacune vise à mettre en valeur des qualités fondamentales à développer chez les participants, notamment l’entraide, le sens de l’observation, l’orientation, et l’esprit de l’aventure.

« Le principe est de recréer la carte du Québec d’autrefois. Ici, au sud du labyrinthe, on a des postes de traites, que ce soit à Trois-Rivières, à Québec, à Ville-Marie, et tout est bâti autour de la vie du coureur des bois. Le but est que les gens s’amusent et qu’ils en apprennent sur le mode de vie du coureur, » explique Robin Lapointe, propriétaire et animateur de la Pépinière du Parc.

Le terrain est parsemé de décorations qui font voyager les visiteurs dans le temps. Les enseignes, l’écriture sur les poteaux, les structures, les arbustes et les chantiers sont véritablement une réplique de l’ancien temps. M. Lapointe explique qu’il visait à donner aux visiteurs une réelle impression de ce que vivaient autrefois les coureurs des bois, ce qu’ils peuvent découvrir au fur et à mesure qu’ils parcourent le labyrinthe.

On peut également apercevoir une -mini-ferme dans un coin du terrain, avec des moutons. Le propriétaire aimerait bien la voir s’agrandir au cours des prochaines années. « On a reçu une subvention à la hauteur de 38 400 $ du ministère du Tourisme pour agrandir cette bergerie, et c’est ce que nous comptons faire à l’automne. On va pouvoir recevoir plus d’animaux, ce qui va bonifier l’offre aux clients qui vont venir sur place. »

Autour du labyrinthe, les visiteurs auront également l’occasion d’admirer les champs de fleurs et de plantes exotiques qui alimentent le territoire. Depuis le printemps, les employés à la Pépinière travaillent fort dans l’aménagement de la forêt et le fleurissement du terrain. « Avec l’hiver, on a toujours une vérification de la sécurité des modules d’hébertisme, une organisation des plates-bandes, pour assurer que le labyrinthe soit beau, resplendissant et accueillant, » explique Robin Lapointe.

Un tout nouveau Café-terrasse

Un autre chapitre sur lequel les organisateurs ont grandement misé lors de la saison morte a été le rehaussement du Café-terrasse. Avec sa nouvelle mouture, les gens seront invités à se procurer nourriture et boissons pour aller manger dans les champs de fleurs, après avoir parcouru le labyrinthe. Il y a également des bancs proches du Ruisseau McLaren, dont le cours d’eau passe tout près du site, que les gens auront la chance d’admirer s’ils le souhaitent.

Le public est invité à visiter le site web du Labyrinthe du Coureur des bois pour en apprendre plus sur les informations concernant les jeux qui sont préparés, incluant les mises à jour par rapport à l’an dernier, ainsi que les inscriptions qui sont nécessaires pour y prendre part.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires