Le Festival de la Galette de Sarrasin célèbre sa 43e édition

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Le Festival de la Galette de Sarrasin célèbre sa 43<sup>e</sup> édition
Michel Ringuette, meunier, André Auger, président du Festival, Yvon Picotte, et Simon Allaire, député de Maskinongé. (Photo : L'Écho : Daniel Birru)

FESTIVAL. À l’occasion de sa 43e édition, le Festival de la Galette de Sarrasin a l’intention de rattraper le temps perdu en raison de la pandémie, ces deux dernières années. Lors du lancement de sa programmation, mercredi, à l’hôtel de ville de Louiseville, les organisateurs ont parlé du travail qui a été fait ces deux dernières années, en l’absence du festival, et des changements qui y ont été apportés.

Le président du Festival, André Auger, se dit très heureux de pouvoir revenir à une certaine normalité. L’événement avait de fait été annulé en 2020, et tenu en formule modifiée l’année dernière. Son seul souhait est d’assurer la promotion du festival au cours des prochaines semaines pour inciter le plus de personnes possibles à y prendre part.

« Lorsqu’on organise un festival, année après année, on travail plusieurs mois pour le préparer, et souvent, on n’a pas nécessairement le temps pour innover quoi que ce soit. La pandémie a eu ça de bon : on a eu le temps de s’asseoir, de s’arrêter, et de réaliser un sondage où on a eu plus de 850 répondants. Pour nous, ça rend le processus beaucoup plus simple, pour prendre des décisions. De cette manière, on sait un mieux où on s’en va, » dit André Auger, président.

Les 850 réponses que M. Auger a reçues ont permis au conseil d’administration d’avoir une meilleure idée d’orientation du festival, non seulement pour 2022 mais au cours des prochaines années. Parmi les nouveautés qui s’ajouteront à la programmation, il y aura notamment plus d’animation sur la rue St-Laurent, ce que plusieurs festivaliers ont recommandé dans le sondage. De plus, une journée complète sera dédiée à de la musique country, dans la Place Canadel, le 2 octobre. Le Festival avait l’habitude de prendre une pause les dimanche.

Des activités auront également lieu à tous les jours de la semaine, soit du 30 septembre au 9 octobre, à l’exception du lundi 3 octobre, jour des élections provinciales.

M. Auger était également très enthousiaste de présenter un nouveau personnage qui fera ses débuts au festival, dans son nouveau rôle : le meunier Michel Ringuette. Celui-ci sera présent lors du festival pour expliquer aux nouveaux festivaliers l’importance de la galette de sarrasin pour Louiseville et la MRC de Maskinongé. Il se chargera aussi d’expliquer son historique, et quelles en sont les étapes pour la réaliser. « L’important, c’est de mettre en valeur un produit de notre terroir, de par la farine de sarrasin, entre autres. Depuis que je suis très jeune, je mange des graines de sarrasin, donc faire valoir les valeurs de ce produit-là, à toute la population et aux visiteurs de l’extérieur, c’est ça qui me motive à participer à ce festival, » dit le principal intéressé.

Le président du Festival de la Galette de Sarrasin, André Auger.

« Je salue la résilience des organisateurs. J’ai bien hâte de voir la prochaine édition, je pense qu’ils sont enthousiastes de faire quelque chose d’un peu différemment, » soutient Simon Allaire, député de Maskinongé. « C’est aussi la première activité économique en importance à Louiseville, alors je pense qu’il faut que les gens aient la chance de revenir pour faire revivre la ville, tout en demeurant un apport important pour la collectivité. »

« L’annonce de ce matin, c’est fantastique : le festival revient après deux ans de pandémie, » se réjouit le maire de Louiseville, Yvon Deshaies. « Les gens vont être contents, on a tous besoin de se rencontrer, de fraterniser ensemble, alors c’est bon pour Louiseville. Je salue tout le monde qui est impliqué dans le festival, le comité organisateur, un gros merci à chacun d’entre eux. Je suis confiant que les gens seront au rendez-vous. »

Au niveau de la participation, M. Auger croit que l’achalandage lors du festival dépendra de la situation COVID-19 à la fin septembre, expliquant qu’il ne croit pas être à l’abri d’une autre vague. « Soit que les gens vont sortir en fou, étant donné que ça fait deux ans qu’ils ne sont pas sortis, ou si on arrive avec une huitième vague, ce qui va faire peur aux gens, et ils vont rester chez eux. D’après moi, l’écart est énorme, et ça va se jouer entre ces deux possibilités, » dit-il.

Le Festival de la Galette de Sarrasin doit se dérouler du 30 septembre au 9 octobre, au cœur de la ville de Louiseville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires