Le développement économique sur la bonne voie

Par superadmin
Le développement économique sur la bonne voie
Jean-Frédéric Bourassa

ÉCONOMIE. À l’aube de son deuxième anniversaire, le Service de développement économique et du territoire (SDET) de la MRC de Maskinongé a présenté, le 28 juin dernier, le bilan de ses activités depuis son intégration au sein même de la MRC de Maskinongé.

Le Service de développement économique et du territoire, anciennement le Centre local de développement (CLD), a démarré ses activités sous sa nouvelle appellation en juillet 2015. Depuis, c’est un montant de 1 415 073$ que la MRC de Maskinongé a versé dans le développement économique. Cette participation financière a généré des investissements de 12 330 410$, tout en créant ou maintenant 573 emplois sur le territoire.

En plus de ces chiffres, le SDET a contribué et travaillé avec de nombreux partenaires pour concrétiser des projets, aider des promoteurs dans leur projet de démarrage, de relève, d’implantation ou d’expansion dans la région.

«C’est vraiment grâce au travail de concertation qu’on réussit à avoir d’aussi bons résultats. Les entrepreneurs ont confiance en nos services et en notre équipe. C’est en travaillant ensemble, avec les différents partenaires qui nous appuient et qui nous soutiennent qu’on peut aider des entreprises, prévoir des coups et concrétiser de belles opportunités ou de beaux projets», souligne Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du SDET.

«Nous avons une MRC entreprenante. C’est la plus belle chose qu’on a faite d’intégrer le CLD à la MRC. Je ne reviendrais pas en arrière. Notre objectif était de maintenir un service de qualité aux entrepreneurs et c’est ce qu’on a réussi à faire en travaillant ensemble», commente pour sa part Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé.

Projets 2017

Pour la prochaine année, en plus de l’éventail des services déjà offerts, le Service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé entend aider les entreprises avec une problématique de main-d’œuvre, développer un «focus group» pour mieux connaître les besoins de la clientèle des entreprises, favoriser l’expansion de l’industrie de l’aquaculture et continuer la veille entrepreneuriale sur l’ensemble du territoire, notamment.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires