Le député Simon Allaire heureux de retrouver le terrain

Le député Simon Allaire heureux de retrouver le terrain
Le député Simon Allaire (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

De retour dans sa circonscription après une session parlementaire bien remplie, Simon Allaire se montre très satisfait du travail qu’il a accompli ces derniers mois, et ce, dans des conditions un peu plus difficiles qu’à l’habitude avec la pandémie.

Le député de Maskinongé dresse un bilan positif de la dernière session parlementaire. « On veut toujours prioriser la santé, l’éducation, l’économie, l’environnement et le sentiment de fierté d’être Québécois. Il y a eu 24 projets de loi qui ont été adoptés. On a fait de grandes avancées dans bien des dossiers. Notre gouvernement a été très proactif avec la COVID-19. Ça va de mieux en mieux à ce niveau-là. C’est certain que la pandémie a pris beaucoup de place, mais nous avons quand même été en mesure de faire cheminer des dossiers qui touchent ou qui ont un impact sur les citoyens du comté de Maskinongé », rapporte-t-il.

Simon Allaire est particulièrement fier d’avoir annoncé, le printemps dernier, une aide financière de plus de trois millions de dollars pour le financement d’infrastructures sportives dans six municipalités la circonscription de Maskinongé afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens. Au niveau de l’entretien du réseau routier, il estime que près de 10 millions de dollars ont été investis dans la région depuis son élection. À cela s’ajoute une somme 600 000$ pour soutenir les organismes du milieu. Le député a également remis 365 368$ à la MRC de Maskinongé pour une entente de vitalisation, un montant de 75 000$ pour financer l’embauche d’une ressource dans le cadre du programme soutien à la démarche Municipalité amie des aînés et une contribution de 200 000$ à la SADC de la MRC de Maskinongé pour la réalisation de la troisième phase du projet En route vers la carboneutralité de la MRC de Maskinongé.

De plus, M. Allaire rappelle que son gouvernement a appuyé les municipalités afin de couvrir les dépenses découlant de la pandémie.

Le député s’est impliqué dans le dossier d’Internet haute vitesse. La Coalition Avenir Québec (CAQ) s’est engagée, en mars dernier, à brancher tous les foyers d’ici 2022.

D’autres enjeux prioritaires ont été réglés, notamment dans le dossier de la pyrrhotite. Simon Allaire souligne qu’une aide financière de 7,9 millions de dollars a été allouée pour réaliser les tests et qu’une somme additionnelle de 25,7 millions de dollars a été annoncée dans le dernier budget pour les victimes de la pyrrhotite. Les propriétaires d’une résidence en zone grise pourront aussi mettre la main sur une lettre de conformité.

Il croit par ailleurs que l’adoption du projet de loi 67, soit la Loi instaurant un nouveau régime d’aménagement dans les zones inondables des lacs et des cours d’eau, permettra la mise en place de nouvelles mesures pour faciliter la gestion des inondations.

Le député provincial rapporte qu’il travaille toujours à faire avancer les deux dossiers de CPE à Saint-Alexis-des-Monts et Saint-Élie-de-Caxton. Il espère un dénouement positif d’ici la fin de l’année.

Enfin, le bureau de comté de Simon Allaire a traité plus de 1200 dossiers municipaux et citoyens, dont plusieurs sont liés au contexte pandémique.

La MRC fait belle figure en économie

En matière d’économie, M. Allaire relate que le soutien financier accordé par la MRC de Maskinongé et le gouvernement du Québec a permis à de nombreuses entreprises de passer à travers la crise sanitaire. « La réalité, c’est que la COVID n’a fermé aucune entreprise dans Maskinongé. Il y en a une seule qui a fermé et ce n’est pas à cause de la pandémie », analyse-t-il.

« Les demandes d’aide financière ont doublé pour le premier trimestre de 2021 par rapport à la même période l’an dernier. Ces demandes n’ont aucun lien avec la COVID, ce sont des projets d’innovation d’entreprises manufacturières ou pour le développement de nouvelles entreprises. Ça démontre qu’au niveau économique, les programmes mis en place ont bien fonctionné. Les entrepreneurs sont créatifs et ils créent de la nouvelle richesse au Québec. Une fois que la COVID sera terminée, on va se rendre compte qu’il y aura une accélération économique importante à cause de ça. La vérité, c’est que les entreprises ont investi », se réjouit-il.

De nouvelles responsabilités

En plus d’être député de Maskinongé, d’occuper la fonction de vice-président de la Commission de l’aménagement du territoire et d’être le représentant du gouvernement Legault auprès de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite, Simon Allaire a eu une nouvelle promotion en avril dernier. La ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel l’a nommé adjoint parlementaire.

Bien que les responsabilités s’accumulent pour M. Allaire, il assure être toujours aussi présent et disponible pour les gens du comté de Maskinongé. Il entend profiter de la période estivale pour aller à la rencontre de la population.

« La COVID nous a amenés à adopter des comportements qui sont contraires à ce que devrait faire un politicien. La réalité, c’est qu’on ne pouvait pas sortir, je voulais donner l’exemple et il n’y a pas aucune activité non plus sur le territoire. J’étais cependant très disponible par téléphone ou de façon virtuelle et les intervenants du milieu peuvent en témoigner. Mon souhait pour l’été, c’est de recommencer les activités, de rencontrer les gens et de visiter des entreprises. Je compte le faire. Ça me manque vraiment », fait savoir le député de Maskinongé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires