Le député de Maskinongé compense ses émissions de GES

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Le député de Maskinongé compense ses émissions de GES
Simon Allaire, député de la CAQ dans Maskinongé. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Le député de Maskinongé, Simon Allaire, a décidé de compenser ses nombreux déplacements en auto, par l’achat de crédits carbone éducatifs de la Bourse du carbone Scol’ERE.

«Je calcule qu’avec les allers-retours  à Québec et les nombreux déplacements dans le comté, c’est autour de 20 000 km que je ferai dans l’année. Il était donc important pour moi de poser un geste concret afin de compenser ces émissions de gaz à effet de serre (GES) et d’agir dans le cadre de la lutte aux changements climatiques», mentionne le député.

Plusieurs méthodes permettent de compenser les GES. Monsieur Allaire a choisi celle-ci parce que les retombées sont concrètes et directement remises dans les écoles du Québec, notamment en Mauricie. «Ça fait des années que nous sommes sensibilisés, notamment grâce à la SADC de la MRC de Maskinongé qui a mis de l’avant plusieurs projets reliés à l’environnement. Que ce soit le travail concret pour avoir une MRC carboneutre ou différentes formes de sensibilisation. Par l’achat de ces crédits carbone éducatifs, cette année en Mauricie, 34 classes ont reçu des animations. Je me ferai un devoir de répéter des gestes comme celui-là, pour les jeunes, pour l’environnement, pour nous tous et je souhaite, à mon tour, être contagieux», précise monsieur Allaire.

La Bourse du carbone Scol’ERE

La Bourse  du carbone Scol’ERE est la première alternative de compensation des émissions de GES en éducation reconnue par un comité-conseil piloté par le CRIQ. Elle vise à engendrer de vrais changements de comportements, mesurables, vérifiables et additionnels. La Bourse permet d’offrir aux jeunes du primaire 5 ateliers de deux heures portant chacun sur un sujet en lien avec les changements climatiques. À la suite des ateliers, les élèves ont des missions de réduction des émissions de GES à réaliser avec leur famille. Ces derniers adoptent de nouveaux comportements et habitudes de vie écoresponsables. Chaque nouveau geste réalisé est quantifié en émission de GES évitée. Ces émissions peuvent ensuite être achetées par les organisations et entreprises sous forme de Crédits carbone éducatifs pour compenser leurs émissions et ainsi, financer la réalisation des ateliers en classe.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des